Programmes

UNE « POSITION » SINGULIERE

La « position » singulière de l’École Spéciale d’Architecture, dans le paysage français de l’enseignement de l’architecture, procède d’abord de son statut. Établissement privé d’enseignement supérieur, crée en 1865, sous forme associative (association reconnue d’utilité publique), l’ESA répond devant le Ministère de l’Éducation Nationale (l’ESA bénéficie de la « reconnaissance par l’État » et délivre un diplôme « visé par le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche ») et devant celui de la Culture et de la Communication, lequel « habilite » son programme.

Cette double tutelle garantit le contenu de son enseignement. Mais ce statut singulier l’oblige également à faire preuve d’innovation et d’excellence dans son projet pédagogique, comme cela a été le cas à la création de l’ESA et tout au long de son histoire, longue, de 140 années.

La « gouvernance » de l’École est un atout dans cette quête d’innovation et d’excellence.

Ses statuts mettent en place une « co-gestion » étudiants / enseignants et assurent, pour eux, à parité, un rôle prépondérant dans l’assemblée générale et le conseil d’administration. Le Directeur, avec le Collège enseignant, agit ainsi en étroit dialogue avec eux. Ce fonctionnement collégial est une chance pour une contribution effective, collective et dynamique de tous les membres de l’association à un projet d’établissement.

Dans l’exercice de ses missions, le Directeur peut en outre s’appuyer sur un « Conseil scientifique et professionnel », regroupant des étudiants, des enseignants, mais également des architectes pleinement engagés dans l’exercice de leur profession, des représentants des maîtrises d’ouvrage, publiques et privées.