Ciné-Club - "De bruit et de fureur" de Jean-Claude Brisseau (1988)

2012-05-02 19:00:00

Cycle "Urbanisme et mutations sociologiques au cinéma" : 4
Amphi Ciné, École Spéciale d’Architecture

"Sur le haut des Guilands, un quartier de Montreuil à la porte de Paris, se découpe sur le ciel un grand ensemble dominé par une tour. C’est dans cet ensemble que Jean-Claude Brisseau réalise De bruit et de fureur en 1987. Le film montre le combat entre le bien et le mal et la violence perverse qui détruit les adolescents aux familles défaites. Jean-Roger et Bruno sont livrés à eux-mêmes. Digne héritier de son père marginal et asocial, le premier trouve ce substitut de paternité dans la délinquance, tandis que l’autre beaucoup plus doux et terriblement solitaire, s’évade le plus souvent par le rêve et l’imaginaire, entretenant des fantasmes qui, à travers leur climat poétique, n’en révèlent pas moins son désarroi, sa recherche éperdue de tendresse. Incidemment, on ne voit jamais sa mère à l’écran, dont on ne connaît l’existence que par les mots qu’elle lui laisse. Ces jeunes vivent complètement coupés du monde des adultes qui semblent d’ailleurs impuissants à leur venir en aide, voire simplement à investir leur monde fermé, qu’ils soient parents, éducateurs ou policiers. À mi-chemin entre réalisme et métaphysique, les occupants de la cité, ne savent pas « habiter ». Les appartements sont tout sauf des demeures : stand de tir, hôpital, lieu de manifestations, bar avec flipper. Le film ne cherche pas à démontrer quoi que ce soit, pas plus qu’à dénoncer cet enfer quotidien qu’il révèle pourtant implacablement, ici le « mal » ne vient pas de l’autre mais il est au cœur de l’homme et n’est exacerbé que par certaines conditions sociales particulières. "

Plus d’infos sur le Ciné-Club

Agenda

A venir

Actuellement

Archives

Voir par catégories

Fil RSS de l'agenda