Ciné-Club - "Mamma Roma" de Pierre Paolo Pasolini (1962)

2012-03-07 19:00:00

Cycle "Urbanisme et mutations sociologiques au cinéma" : 1

Amphi Ciné, École Spéciale d’Architecture

"Mamma Roma, prostituée romaine, aspire à la respectabilité et décide de changer de vie. Elle va chercher son fils Ettore, élevé dans une famille de province à l’abri des aléas de son existence passée, et s’installe avec lui dans une HLM de la banlieue romaine. L’adolescent, apprenant la vérité sur le passé de sa mère, est choqué ; il tombe dans la délinquance. Seul et désemparé il meurt en prison à la suite des mauvais traitements qui lui ont été infligés. Mamma Roma, c’est la mère de la ville, de tout le monde – manière de se moquer à la fois de l’héroïne, de Rome et surtout de ses habitants, comme si tous étaient fils d’une prostituée. C’est dans le quartier INA-Casa del Tuscolano, manifeste du nouveau rationalisme urbaniste italien, que va s’installer Mamma Roma, après avoir quitté le vieux passage voûté du Casal Bertone. Depuis les nouveaux immeubles spacieux, on peut voir les ruines de l’aqueduc romain antique. Dans ces ruines de la mémoire, Pasolini montre les mutations de la forme physique de la ville, ainsi que les déchirures culturelles d’une humanité face aux pseudo valeurs d’une modernité importée. Face à la tragédie de la mort d’Ettore, Pasolini dépasse l’idée fataliste d’une prédestination au malheur, sa critique est politique : certains choix urbanistes et sociaux sont lourds de conséquence pour les plus modestes, le progrès matériel apporté par la modernité est un leurre. Le malheur, explique Pasolini dans Mamma Roma, ne vient pas forcément du fait que le Capital appauvrit, mais de ce que le bien-être matériel s’accompagne d’une perte d’humanité."

Plus d’infos sur le CinéClub

Agenda

A venir

Actuellement

Archives

Voir par catégories

Fil RSS de l'agenda