Conférence - " La ligne nomade : le diagramme comme machine abstraite " par Georges Teyssot, architecte

2013-03-11 19:00:00

Amphi Cinéma, École Spéciale d’Architecture - à 19h

© Juergen Mayer H., Lazika sculpture, construction photo, new landmark for the peer of lazika, georgia, 2012.

Dans le cadre de son cycle de conférence l’École Spéciale d’Architecture reçoit Georges TEYSSOT, Architecte, théoricien et enseignant à l’Université Laval - Canada.
Introduction par David Tajchman, architecte et enseignant à l’École Spéciale.

« Telle que définie par Gilles Deleuze et Félix Guattari, la ligne nomade circule dans un espace ouvert et connecté (réseau ou rhizome), devenant circulation et transport plastique. Dès lors la ligne nomade adopte comme modèle la turbine et le fluide, prenant en compte une ligne cinétique. Cela requiert une topologie extraordinairement fine du type brouillard ou brume, qui relève des espaces lisses. C’est pour répondre au paradoxe de l’épuisement des cycles génétiques, que d’aucuns ont proposé d’introduire trois niveaux théoriques de complexité, inspirés de l’œuvre de Deleuze : penser en terme de population (et non d’individu) ; penser en terme de différence d’intensité (thermodynamique et entropique) ; enfin penser en terme de topologie. Quelle en est la conséquence pour l’architecture ? » G.T.

Georges Teyssot a enseigné l’architecture à l’École d’Architecture de l’Université de Princeton (USA), ainsi qu’à l’École Polytechnique de Zurich. Il est professeur à l’École d’Architecture de l’Université Laval (Québec, QC). Parmi les publications traduites en dix langues, on dénombre : Interior Landscape (New York : 1988) ; Die Krankheit des Domizils (Wiesbaden : 1989). Avec Monique Mosser, il a dirigé l’ouvrage collectif, Histoire des Jardins. De la Renaissance à nos jours (Paris : 1991, 2002 ; Londres/New York : 1991, 2000, 2002, etc.). Il introduit le volume : Diller + Scofidio, Flesh : Architectural Probes (New York : 1995, 2011). Commissaire avec Diller + Scofidio d’une exposition sur : Surface du quotidien. La pelouse américaine au CCA à Montréal (1998), il dirige l’ouvrage sur The American Lawn (New York : 1999). Actuellement, il publie un volume en Anglais intitulé A Topology of Everyday Constellations (Cambridge, MA : The M.I.T. Press, 2013), ainsi qu’un livret sur Walter Benjamin. Les maisons oniriques, (Paris : Hermann, 2013).

Georges Teyssot © Isabelle Lévy-Lehmann Georges Teyssot © Isabelle Lévy-Lehmann

Infos Pratiques :
Entrée libre dans la limite des places disponibles
Accès à l’École Spéciale

Agenda

A venir

Actuellement

Archives

Voir par catégories

Fil RSS de l'agenda