HMONP: Diplôme

DIPLÔME HMONP

Une fois les cours suivis et la mise en situation professionnelle effectuée, l’impétrant doit soutenir à la première session de soutenance qui se présente ou, au plus tard, à la suivante.
L’impétrant doit remettre son mémoire au directeur d’études le 10 du mois précédant la date de soutenance, pour validation. Celui-ci informe l’administration de son avis favorable ou pas pour que la soutenance ait lieu. Cet avis est transmis aux membres du jury de la soutenance.
Le mémoire est à déposer à l’administration le 25 du mois précédant la date de soutenance. Il est à remettre en 6 exemplaires papier et 1 fichier numérique au format pdf (compressé, 4M maximum). Le jury en prend connaissance plusieurs jours avant la soutenance.
La soutenance consiste en un exposé de 15 à 20 minutes, suivi d’une séance de questions-réponses de 25 minutes environ. Le dernier quart d’heure est dévolu à la délibération à huis clos.

Le jury est composé par l’école sur des critères précisés dans les textes officiels du Ministère de la Culture. Il comprend 5 personnes :

  • 3 architectes praticiens
  • 1 architecte enseignant dans une autre école que l’ESA
  • 1 architecte représentant de l’Ordre des architectes.

Parmi ces cinq membres, l’école tient à ce qu’un architecte soit établi hors région parisienne et un soit établi hors de France. Elle souhaite aussi qu’il y ait parmi les membres du jury un DESA et un enseignant de l’école. Certaines de ces qualités peuvent éventuellement être cumulées par une même personne.
Le tuteur au sein de l’agence et l’enseignant référent sont invités à la soutenance, leur présence n’est cependant pas obligatoire et ils ne prennent pas part à la décision sur l’habilitation du candidat.
Les résultats officiels sont communiqués après délibération du jury.

Validation
La formation est validée ou non à l’issue de la délibération du jury, après vote à la majorité des voix.
En cas de non validation de la formation, le jury précise si l’impétrant doit refaire une mise en situation professionnelle, rédiger un mémoire et soutenir, ou si l’impétrant doit uniquement refaire son mémoire professionnel et soutenir.
Dans certains cas, le jury demande à l’impétrant un complément de mémoire, à remettre dans un délai d’un mois à un mois et demi, avant de se prononcer définitivement. La décision finale est prise en fonction de la réponse que chaque membre de jury aura transmise à l’administration. Il n’y a pas de deuxième soutenance.

En cas de redoublement, l’impétrant devra refaire une mise en situation professionnelle et/ou un mémoire professionnel, selon l’appréciation du jury. Il devra en tous les cas soutenir à nouveau devant un jury dont au moins un des membres aura participé au premier jury, dans un délai d’un an et demi maximum. Dans ce cas, les frais de scolarité sont de 1000 €.

Validation des acquis professionnels (VAP)
La formation peut être validée par VAP, dans le cas où l’impétrant peut justifier d’au moins 3 ans d’expérience professionnelle en maîtrise d’œuvre sous la responsabilité d’un architecte inscrit à l’Ordre.
En ce cas, l’impétrant doit faire une demande de validation par VAP à la direction des études et fournir un dossier détaillé composé de :

  • une lettre de motivation
  • un CV
  • des attestations d’employeurs
  • un portfolio permettant à la commission de VAP d’apprécier le travail de maîtrise d’œuvre effectué depuis au moins 3 ans.
  • tout autre document jugé utile par le candidat

Une fois le dossier déposé, la commission de VAP examine celui-ci et statue sur la possibilité de validation par VAP. Elle précise éventuellement si certains cours doivent être suivis.
En cas d’acceptation, le candidat doit s’inscrire à l’école et déposer un mémoire professionnel relatant de manière argumentée et problématisée son expérience professionnelle, dans les délais requis habituels. Il sera convoqué pour soutenir au cours d’une des deux sessions annuelles de soutenances de l’école.
Les frais de scolarité sont de 2000 €.

Le mémoire professionnel
Le mémoire professionnel est un document argumenté et problématisé sur la formation dans son ensemble, à savoir l’apprentissage théorique délivré à l’école et l’apprentissage pratique effectué en agence. Il doit rendre compte de la compréhension de l’impétrant des enjeux de sa future pratique en tant qu’architecte en particulier et de sa position face à la pratique du métier d’architecte en général.
Le plan type du mémoire professionnel est disponible dans le Guide du candidat HMONP.


Contact
Lucie Porchon
e-mail : lucie_porchon@esa-paris.net
tél : +33 (0)1 40 47 40 29