HAPPY RECLUS

2009-06-12 00:00:00

Le vendredi 12 juin 2009, Hommage à Robert Reclus, architecte DESA.


Ceux qui l’ont connu à l’aube des années 70 se souviennent immanquablement de son tube citroën, cette camionnette d’épicier en tôle ondulée dans laquelle le descendant du géographe et militant anarchiste d’Élisée Reclus avait coutume de venir enseigner à l’ESA.
Diplômé de l’École Spéciale en 1967, Robert Reclus ne quitte plus l’école. Il n’a de cesse de prendre part à la vie sociale et pédagogique de l’école, dès 68, où il participe activement au mouvement de refonte de l’école dont la pédagogie, très académique, et le fonctionnement institutionnel, trop rigide, s’enlisent. Après 68, l’ESA nouvelle génération est née : de nouveaux enseignements voient le jour (sociologie, arts plastiques…) et l’école connaît le mode de co-gestion qui est encore le sien aujourd’hui.

D’étudiant, Robert Reclus devient architecte DESA, et enseigne à l’École Spéciale. Il y enseignera pendant 40 ans, particulièrement attaché à ses étudiants, profondément ancré dans un sens du concret qui en font un enseignant fortement tourné vers la pratique. Avec l’échelle urbaine pour domaine de prédilection, toujours ce souci de faisabilité du projet, ce côté concret, Robert Reclus est le premier à introduire la machine-outil dans son atelier. Homme de terrain, il n’a de cesse d’emmener ses étudiants sur les lieux mêmes des projets proposés.
Toujours soucieux de la faisabilité des choses, il est aussi très proche des ingénieurs de par sa véritable intuition technique. Il affectionne particulièrement l’architecture navale, allant jusqu’à initier un atelier post diplôme d’architecture aquatique en 1986.
Reclus nourrit également des liens très forts avec le Liban où il passe quelques temps. Riche d’une grande ouverture d’esprit, il développe une forte culture des pays du Maghreb et des liens généreux avec la population étudiante.
Sculpteur à ses heures, c’est encore Reclus qui est à l’origine de la fanfare, qui existait lorsqu’il était étudiant, et qu’il reconstitue une fois devenu enseignant. On reconnaît bien là le Reclus festif, convivial, chaleureux, possédant un vrai sens de la fête.

C’est en hommage à tout cela que l’École Spéciale se réunira vendredi 12 juin, pour une Happy Reclus en souvenir de tout ce qu’il a été et donné à son école préférée.
mvannier@esa-paris.fr

Agenda

A venir

Actuellement

Archives

Voir par catégories

Fil RSS de l'agenda