Philippe Baudelocque fait le mur !

Du 14 mai 2014 au 19 juin 2014 - 10h00
à l’École Spéciale
Performance

(© Jacques Pochoy)
> Intervention de street art sur le mur de l’École Spéciale, Boulevard Raspail.
> Sur l’invitation du BDESA avec Lorenzo Ceraolo, Sandra Asamade, Maximilien Rousset, Pamela Basualdo, Anoushka Atouvoefoun, Stephanie Slim, Manon Goyheneix et Racha Hassan.
> En collaboration avec le Cube Rouge.
> Avec le soutient de AzkoNobel.

(© Jacques Pochoy) (© Jacques Pochoy)

Variations sur le cube.1
« L’École Spéciale d’Architecture me donne la possibilité d’intervenir sur le mur extérieur et je m’en réjouis ! Je m’en réjouis parce qu’elle me donne l’occasion d’inaugurer un nouveau volet dans la série des dessins "cosmic" et de travailler sur une figure géométriquo-symbolique : le cube.
Cette figure me fascine, elle m’évoque le monde de la construction intérieure et extérieure. Cet ensemble de dessins va refléter des notions qui me sont chères :
.le rapport intérieur-extérieur
.l’échelle
.les dimensions
.la fragilité comme puissance
.la lumière
.la géométrie
.le symbolisme
etc...
Je vais utiliser pour ce dessin des bâtons à l’huile, ils ont le même aspect que la craie, la fragilité en moins. Cette matière sèche dans le temps et devient "solide" en quatre jours. »
Philippe Baudelocque

Ce dessin mural est lié à une exposition personnelle sur le même thème au Cube Rouge, espace dédié au mobilier des années 50-60, situé au 270 Boulevard Raspail, inauguration le 15 mai.

(© Jacques Pochoy) (© Jacques Pochoy)

Philippe Baudelocque est né en 1974, il vit à Yerres et travaille là où il est le bienvenu. Philippe Baudelocque est connu pour ces grands dessins d’animaux sur murs à la craie, une série qu’il a intitulée "Cosmic Serie".
Ces dessins sont composés de cellules.
A chaque cellule correspond une dimension.
A chaque dimension est associée un motif ou une couleur.
L’une des étymologies possible du mot "motif" est : "mettre le plan en mouvement".
L’artiste s’approprie complètement cette signification et forme avec ses dessins des constellations à visage animal.
La complexité de ces dessins est telle qu’il est nécessaire de s’arrêter pour les détailler, ils concilient des éléments souvent mis en opposition : complexité-simplicité, masculin-féminin, organique-cosmique, enfant-adulte, fragilité-force, éphémère-durable, ombre-lumière, etc.
C’est la synthèse d’une superposition de "cartes" : animales, végétales, humaines, symboliques, archétypales, organiques, géographiques, géométriques, cosmiques,...
Il se consacre également à élargir ses possibilités d’interventions avec des "extensions" issues des dessins cosmiques.

En savoir plus :
baudelocque.com

filtres

Rechercher par catégorie

Rechercher par lieu

Rechercher par année