Publication - Appel à contribution Journal Spéciale’Z : Opacité, par Claude Parent

Du 1er septembre 2012 au 15 décembre 2012 - 00h00

still from Tree of Life © Terrence Malick-director, Emmanuel Lubezki.

L'église Sainte Bernadette du Banlay à Nevers L’église Sainte Bernadette du Banlay à Nevers © Claude Parent et Paul Virilio

OPACITÉ

Qu’en est-il aujourd’hui de l’opacité ? (par Claude Parent)

Si l’on remonte l’histoire de l’architecture, après un bref séjour dans les arbres et dans les grottes, on découvre le mur.

Le mur et son retournement plusieurs fois sur lui-même pour donner naissance à l’enclos, première protection contre les agressions de toute nature. Première manifestation de la propriété du sol.

On peut donc estimer que le mur et ses percements constituent le seul et le premier des fondamentaux initiaux de l’architecture qui subsiste toujours aujourd’hui. Le miracle est qu’il soit omniprésent et dominant dans le mental de ceux qui s’occupent de l’établissement humain sur la planète malgré les bouleversements sociologiques et technologiques. Il est donc légitime de se poser la question essentielle, celle de l’opacité en tant que principe fondamental de l’architecture.

À notre époque en effet, deux prétendants au pouvoir se présentent : La transparence véhiculée par le verre et ses substituts.La membrane tendue qui agit comme une translucidité ou comme un tamis.

Le seul arbitre d’un tel affrontement réside dans la conduite de la lumière solaire jusqu’à l’intérieur des lieux habités.

L’architecte se trouve donc automatiquement le maitre de cet arbitrage, de ce choix. Il détermine par les artifices qu’il invente la conduite de la lumière.

Il est donc libre de déterminer le nouveau fondamental de l’architecture actuelle. L’objet de ce débat entre fondamentaux est de formuler sa préférence, de dire quelle manipulation on doit utiliser pour arbitrer entre l’opacité et la transparence.
Claude Parent, 20 mai 2012.

Propositions
Pour les consignes de mise en forme, veuillez consulter la rubrique Guidelines sur le site de notre journal.
Merci d’envoyer toute contribution à specialez@esa-paris.fr en indiquant ‘Journal Submission’ en sujet du message. Nous regarderons les propositions jusqu’au 15 décembre, 2012.

En savoir plus sur le Journal Spéciale’Z : http://specialez.fr/journal/

filtres

Rechercher par catégorie

Rechercher par lieu

Rechercher par année