Spéciale’Z - Appel à contributions "Horizon(tal)"

2009-11-01 00:00:00

Horizon(tal)

Dans les années 1970, les travaux de l’artiste hollandais Jan Dibbets explorent les relations entre l’horizon et l’horizontalité. A l’aide de collages, de photographies et de dessins, il propose un lecture de la limite entre la terre et le ciel qui met en avant la distorsion de la surface de la Terre, nous poussant ainsi à reconsidérer la planéité apparante du territoire hollandais. La notion d’horizontalité apparaît souvent dans l’art du 20e siècle : le support placé au sol est éclaboussé, maculé et devient une surface abjecte et informe qui défit la verticalité traditionnelle de la toile ainsi que nos attentes de voir un tableau accroché sur un mur, prêt pour notre regard.

Pour l’architecture, l’horizon est souvent figuré comme une sorte de site primaire de l’intervention, à la fois la ligne sur la page et le paysage transformé par la chantier. Plus récemment le développement des grandes villes et de leurs banlieues au-delà des limites urbaines et au détriment des terres cultivées, s’inscrit dans la dispersion et l’étalement. Ce vecteur de développement ne manque pas de soulever de nombreux problèmes et préoccupations. La densification et le développement vertical qui en découle privilégie la croissance des immeubles vers le haut, laissant les développements horizontaux comme un phénomène à réguler, à définir dans des zones et à vérifier.
Cette horizontalité tient de celle que l’on trouve abjecte dans l’art ; l’étalement urbain est comparable à cette surface éclaboussée. En architecture la surface verticale semble plus prisée que la surface horizontale : le mur, la façade et l’élévation agissent comme porteurs de signification dans le paysage, ce qui n’est pas le cas (ou peu probable) de l’horizontalité 

Cet appel à contributions vise les réflexions autour de l’horizon et de l’horizontalité dans le domaine de l’architecture, l’art et l’urbanisme. Comment, par exemple, les considérations et les critiques de la surface horizontale dans l’histoire de l’art soient comparable aux analyses du phénomène d’horizontalité dans l’architecture et l’urbanisme ? Comment l’architecture contemporaine peut défier la lecture binaire de l’horizontalité et la verticalité à travers de nouvelles formes ou de nouveaux programmes ? Quel rôle joue la photographie dans la revendication de la nature de l’horizontal dans l’espace urbain ?

Vos contributions :
Vos contributions au sujet du thème Horizon(tal) peuvent être rédigées en français ou en anglais, sous forme de résumé (environ 500 mots) ou bien des textes complets. Des commentaires et des notes concernant des expositions ou des ouvrages se rapportant au sujet sont bienvenus. Veuillez précisez vos noms, prénoms et profession ainsi que votre email. Les auteurs sont responsables des droits d’images utilisées. Les articles proposés doivent être adressés à specialez@esa-paris.fr, avec dans l’onglet objet ’Contribution au Journal’ et ce, jusqu’au 15 Decembre 2010, pour une première mise en ligne.

-------
Le Journal Spéciale’Z est une publication de l’Ecole Spéciale d’Architecture sur l’architecture, l’art et l’urbanisme, accessible depuis le site www.specialez.esa-paris.fr. Deux publications par années réuniront de thèmes mis en ligne. Pour plus d’informations concernant les modalités de participation et les thèmes à venir, veuillez nous écrire à specialez@esa-paris.fr.

Agenda

A venir

Actuellement

Archives

Voir par catégories

Fil RSS de l'agenda