Claude Yacoub

www.claudeyacoub.org

Présentation

Architecte, diplômé de l’École spéciale d’architecture (1989), Claude Yacoub est également titulaire d’un diplôme d’études approfondies (« Villes en projet durable et architecture des milieux », ESA, 2008) et d’un Doctorat en sciences de l’information et de la communication (« La main de l’apprenti-concepteur dans la pédagogie du projet d’architecture face aux outils numériques », Université Paris-8, 2011). Il a poursuivi une pratique professionnelle en architecture, urbanisme, design ainsi qu’en art et essai avec son agence d’architecture pendant plus de 15 ans dans les domaines public et privé en France.
Il enseigne depuis plus de vingt ans et depuis une douzaine d’années, il se consacre exclusivement à l’enseignement et à la recherche en architecture, génie civil, urbanisme, design et beaux-arts ; à Paris, Fort-de-France, Damas et Montréal.
Claude Yacoub est actuellement membre associé du laboratoire Citu- Paragraphe, Université de Paris-8. Il a signé de nombreuses publications, notamment 01Design, HyperUrbain, CIDE, est coauteur d’ouvrages collectifs (01Design), membre de divers comités scientifiques et coordonnateur des colloques Ilasouria.
Enseignant (atelier d’architecture) à l’ESA depuis septembre 2015, coordinateur du Liesa et Candide (enseignant de licence de l’École qui a un regard critique extérieur aux membres du jury) dans les diplômes de Grade 2 Master.
Il est membre élu du collège enseignant de l’Assemblée Générale de l’association École Spéciale d’Architecture depuis novembre 2016, et a été administrateur (trésorier) au Conseil d’Administration de l’ESA de janvier à novembre 2017.
Il est également depuis janvier 2016 responsable d’une formation de spécialistes (architectes, urbanistes et ingénieurs civils) de la reconstruction durable en Syrie (dans le cadre de “Tahdir“, projet de l’Union européenne, en partenariat avec Olof Palme Institute en Suède, Arab Reform Intiative en France et l’association Ila Souria qu’il a co-fondée et préside depuis février 2013).

Enseignement

Intitulé  : Atelier d’architecture
Cycle et niveau : Grade 1, semestre 1

Sujet / contenu

Une introduction à l’architecture est proposée à ces jeunes étudiants avec les jalons de ce que sera leur parcours d’apprentis-architectes avant de devenir des architectes : en leur inculquant une notion primordiale de rigueur, en leur apprenant à prendre des initiatives, à savoir développer une question posée et amener ainsi d’autres questionnements, à s’ouvrir au monde et à l’autre, à développer un esprit critique, à être un citoyen actif d’un monde en plein bouleversement, etc.

Exercice 1 : Nouvelle
Un travail d’écriture et de structuration d’une pensée autour de l’écriture d’une nouvelle : l’histoire un objet personnel ou d’un personnage (artiste, étudiant). Écrit sensible et subjectif avec un début et une fin. Développer une intensité narrative et faire ressortir des émotions.
Restitution en 4 pages A5 dans le carnet de bord de l’étudiant (élément essentiel de son parcours semestriel).

Exercice 2 : Storyboard
La transposition de la nouvelle en dessins par la réalisation d’un storyboard avec un travail de cadrage et de temporalité à travailler. Mise en scène du sujet de cette avec un format d’image défini (4:3 ou 16:9 ou autre à justifier) en travaillant les cadrages, le mouvement de la caméra, les temps séquentiels, …
Définir une durée de plan. Le but est de faire ressortir des ambiances marquées et marquantes qui serviront de fils conducteurs aux travaux suivants.
Restitution : 3 A3 verticaux, dessin encre noire sur fond blanc.

Exercice 3 : “Maquettes“ d’ambiances déclinées avec trois approches : surfaces, modules et pleins-vides
Pour l’exercice Surfaces, à partir des ambiances choisies, les transcrire sous forme de maquettes volumétriques réalisées uniquement avec des plans pliés, déchirés, courbés, froissés, tissés. Les assemblages se font sans colle.
S’interroger sur les rapports intérieurs/extérieurs, dedans / dehors ; s’interroger sur le nécessité d’un socle ou non ; du rapport de la maquette à la gravité ; s’interroger sur la signification des formes, leur symbolique (douceur / rondeur / agression / tranchant / disloqué / uni, continu / stabilité /déséquilibre / tension / …)
S’interroger sur la matérialité et la qualité des matériaux utilisés et l’émotion qui en ressort.
Les matériaux utilisés sont monochromes mais sans couleur. Le noir est proscrit.

Ces mêmes questionnements se font ensuite avec les notions de modules (éléments répétitifs avec différents matériaux : bois, plastique, …) et de pleins-vides (travaux effectués avec de la mousse cellulaire).

Ces exercices introduisent des notions d’espace et d’échelle, avec le corps humain comme mesure, ainsi que de premières notions d’assemblage, de statique, de dynamique, …
Ainsi, ces maquettes conceptuelles sont “habitées“ avec des personnages de tailles différentes qui permettent d’analyser l’interaction de ces corps avec les espaces créées.

Restitutions :
Maquettes d’études avec les personnages mis en scène (enveloppes maximales de 10x10x10cm et 20x20x20cm).
Photographies et croquis, à hauteur d’œil et en noir et blanc des 3 personnages mis en situation dans ces volumes.
Plans et coupes de ces éléments.

Pré-jury (mi-semestre) :
Présentation d’une synthèse du travail réalisé durant environ 7 semaines en retravaillant l’ensemble de son travail.
Restitution : maquettes finales, croquis, photographies, plans et coupes.
Présentation orale de 2 minutes.

Exercice 4
Sur la deuxième partie du semestre (après le pré-jury), premier projet d’architecture

Petit élément d’architecture (atelier d’artiste, élément “libre“, résidence d’étudiant) à réaliser dans un site réel.

Analyse du site à réaliser, sensible et factuelle (course du soleil, données climatiques, végétation, flux, usages environnants, etc.). Dans une maquette du site au 1/100e viendront s’intégrer toutes ces petites architectures en interaction les unes par rapport aux autres.

Fiche d’identités du ou des usagers, programme et organigramme à mettre en place avant d’attaquer les premières esquisses au 1/100e en plans et coupes et des croquis d’ambiance.
Par la suite, l’échelle du 1/50e sera utilisée pour arriver en fin de semestre à un rendu cohérent.
Le 1/20e pourra éventuellement être abordé pour une maquette plus élaboré de l’objet architectural (matériaux, textures, couleurs, …).

Restitution :
Analyse générale du site comportant des plans, des photographies et des croquis.
Plans et coupes du projet au 1/50e.
Croquis perspectifs à hauteur d’œil et photographies des maquettes.
Le rendu est encré en noir et blanc, la couleur est admise ponctuellement avec beaucoup de parcimonie.
Oral de 3 minutes.

Critères et modalités d’évaluation du semestre

Évaluation continue avec le suivi d’un "cahier de bord", format A5, où "tout" est consigné et analysé. La notion de cheminement est la plus importante dans cette première de l’approche de l’architecture (“Design Process“).
Rendus toutes les semaines à 9h00 précises (affichage de documents graphiques, maquettes et oral préparé) et deux moments plus importants de restitution des travaux avec les pré-jury et jury (devant les autres enseignants d’atelier d’architecture et de cours S1 et d’invités extérieurs).

Temps d’atelier : 8h par semaine

Annuaire

Rechercher un enseignant par son nom

Rechercher par discipline

Rechercher par cycle

Ils ont enseigné à l'école en