Actualité

L’Ecole Spéciale rend hommage à Viollet-le-Duc

 
L’École Spéciale d’Architecture rend hommage à Eugène Viollet-le-Duc.
Architecte en charge de la restauration de la Cathédrale Notre-Dame de 1844 à 1864, il fut également un fervent soutien et l’un des premiers actionnaires dans le projet de fondation d’une “école libre d’architecture” d’Émile Trélat en 1865, qui deviendra par la suite l’École Spéciale d’Architecture.

A l’issu de l’incendie du 15 avril qui a dévoré le charpente de la Cathédrale, ainsi que la toiture et la flèche bâties au XIXème siècle, l’École remet la lumière sur l’œuvre innovante de l’architecte Viollet-le-Duc à travers une sélections d’ouvrages anciens consultables à la bibliothèque de l’ESA.
 

 
« Le vaisseau de bois a été détruit, mais il reste le vaisseau de pierre, qui a tenu bon. Ce sont peut-être les travaux de restauration gigantesques entrepris au XIXème siècle par Eugène Viollet-le-Duc qui ont permis que la voûte ne cède que par endroits. Cela nous engage, comme architectes, comme Parisiens.  » a notamment expliqué François Bouvard, Directeur de l’École Spéciale d’Architecture.
 

 
Les étudiants ont pu prendre conscience de l’ampleur de ce qui avait disparu : certains avaient pu travailler, il y a encore quelques jours, à l’intérieur de la Cathédrale avec leur enseignante Mireille Kassar pour un exercice d’art et de dessin ; d’autres ont assisté à une intervention spécifique de Marc Le Cœur, enseignant d’Histoire de l’Architecture à l’École, et ont pu découvrir que les traits prêtés à la statue de Saint Thomas étaient ceux de l’auteur de la flèche disparue. C’est l’une des seize statues qui avaient été retirées seulement quelques jours avant l’incendie pour restauration : elle a donc été sauvée.
 

 
La Cathédrale Notre-Dame-de-Paris sera reconstruite et Eugène Viollet-le-Duc retrouvera peut-être sa place, le visage tourné vers la flèche, comme pour reprendre une surveillance qu’il avait imprudemment interrompue.

 
Reportage du 17/04 du JT de BFMTV