filtres

Rechercher par nom

Rechercher par discipline

Rechercher par formation

Serge Salat

Humanités
Cycle Licence


PRÉSENTATION


Serge Salat est architecte, artiste et théoricien de la morphologie urbaine et de la complexité. Il est président fondateur de l’Institut des Morphologies Urbaines et des Systèmes Complexes. Il enseigne à l’ESA depuis 2018.

Il est expert senior des Nations Unies et de la Banque mondiale. Il est notamment l’auteur des Integrated Guidelines for Sustainable Neighbourhood Design du Programme des Nations unies pour l’Environnement.

Il a dessiné de nombreux aéroports internationaux et des villes intelligentes en Chine.
Ses installations artistiques pénétrables fusionnent art vidéo, art fractal, informatique, musique, sculpture et architecture. Elles ont été exposées notamment au Centre Pompidou, au Grand Palais, au Japon, ainsi que dans 10 métropoles chinoises en 2007 et 2011 et à Sao Paulo en 2019.

Auteur de plus de 20 ouvrages sur l’art et l’architecture, il est diplômé de l’École Polytechnique et de l’ENA, architecte DPLG, ainsi que docteur en économie, et docteur en histoire de l’art de l’EHESS.

Voir en ligne : UNEP Neighbourhood Guidelines

ENSEIGNEMENT(S)

Fondamentaux de l’Urbanisme Durable
Formation Initiale, Cycle Licence

Objectifs

Les échelles fondamentales de l’urbanisme durable intégré

- 1. Comprendre comment les projets urbains et architecturaux durables s’inscrivent dans leurs contextes culturels et climatiques.
- 2. Comprendre les notions de structure et d’image urbaine à différentes échelles et leur rôle dans la création d’un urbanisme durable centré sur les besoins humains.
- 3. Comprendre la longue durée dans laquelle s’inscrivent les évolutions urbaines avec les notions de mémoire, de transformation et de résilience.
- 4. Savoir lire et décrire en plans et coupes les évolutions d’une forme urbaine en utilisant des critères d’urbanisme durable.
- 5. Mettre en œuvre les notions apprises à travers l’analyse personnelle d’une ville en dessins et en textes sous la forme d’un dossier structuré et problématisé.
- 6. Comprendre comment transposer ces notions dans des projets d’écoquartiers contemporains.

Méthode

À partir du plan d’une ville telle qu’elle était au 15e siècle et de son évolution, développer un travail personnel d’analyse dessinée et rédiger un mémoire mettant en évidence :
- L’impact de la topographie, de l’hydrographie, et de différents climats, les formes de l’urbanisme bioclimatique et l’intégration de l’eau, de la nature et de l’agriculture dans la texture urbaine.
- L’histoire morphologique de la ville : analyse diachronique des différentes périodes formatrices et résilience de la mémoire des formes urbaines. Analyse en plans, coupes et dessins harmonisés à partir d’une série de cartes historiques.
- L’impact de la représentation urbaine sur le projet : réalisation d’une série temporelle de plans positif/négatif, de plans comme celui de Nolli pour Rome montrant la continuité de l’espace public entre l’extérieur et l’intérieur du construit. Dessins personnels de plans parcellaires en évolution.
- Le rôle structurant jusqu’à aujourd’hui des enceintes successives, des portes, des rues et des points focaux de la période de formation.
- La notion de quartier et le repérage de ses caractéristiques morphologiques.
- L’inscription des projets durables dans la structure urbaine : limites, réseau des points focaux, continuité des lignes de mouvement.
- L’évolution durable du réseau des rues : rues structurantes de la période de fondation, stratification temporelle du réseau, connectivité, continuité, densités élevées et typologies d’intersection, dualité entre structure des rues et des îlots,...
Enfin, à travers des projets contemporains d’écoquartiers suédois et anglais, ou d’approches de densification verte à Rotterdam et Singapour, comment la typologie est renouvelée par un urbanisme vert contemporain.

Évaluation

Rendu final d’un mémoire rédigé et dessiné de fin de semestre.

Morphologie Urbaine
Formation Initiale, Cycle Licence

Objectifs

La morphologie urbaine comme outil de compréhension et de projet urbain

- 1. L’échelle du tissu urbain et de l’îlot qui articule les interventions de l’architecte et de l’urbaniste.
- 2. L’approche typo-morphologique.
- 3. L’espace public comme architecture complexe en creux se prolongeant en continuité à l’intérieur des îlots et des grands bâtiments.
- 4. Les façades externes et internes des bâtiments comme champ informationnel complexe de l’espace public.
- 5. La complexité de la composition urbaine comme grand projet architectural, articulant pleins et vides.
- 6. La géométrie multi-échelle des séquences urbaines et le rôle du corps, du cerveau et de l’expérience sensible.
- 7. Les "schémas d’images" et les "concepts de formes" : délimitation, champ informationnel concave, verticalité, équilibre, forces et mouvement.

Méthode

Analyse détaillée du tissu urbain, de la composition urbaine et de la perception de la ville en mouvement et de sa texture matérielle à différentes échelles temporelles et spatiales.
- Analyse dessinée en détail de l’histoire de tissus urbains en mutation : longue durée, variations typologiques, forme et déformation des objets architecturaux et urbains, insertion de l’architecture dans les îlots, îlots comme micro-urbanisme, résilience très longue des parcellaires.
- Approfondissement en plan, coupe, 3D et croquis de la notion d’ensemble focal urbain complexe : composition architecturale des pleins et des vides, lignes d’accès, cônes de vision.
- Espace public et places ou groupes de places comme projet architectural en creux : espace positif et négatif, centripète et centrifuge, facteur de forme et éléments architecturaux, délimitation en plan et en élévation, dessin des façades en livre ouvert, champ informationnel,...
- Architecture des rues : ratio d’aspect, délimitation en plan et en élévation, façades en livre ouvert, rythme et gradients,...
- Vision en mouvement et rapport du corps à l’espace urbain : réalisation d’une série de dessins sur le modèle du montage et des plans séquences des storyboards cinématographiques : comment l’espace urbain est perçu et parcouru à différentes échelles temporelles et spatiales à travers une multiplicité de perceptions iconiques et kinesthésiques.
- Couleur et matérialité architecturale de l’espace public à différentes échelles de perception : réalisation d’une palette de couleurs et de textures perçues à différentes échelles.

Évaluation

Rendu final d’un mémoire rédigé et dessiné de fin de semestre.