Autoportraits, Générations d’architectes DESA

Du 28 février 2012 au 23 mars 2012
à l’École Spéciale
Exposition

 
Vernissage le mardi 28 février à 19h
Exposition réalisée en partenariat avec la SADESA, Société des Architectes Diplômés de l’École Spéciale d’Architecture.

3ème édition du cycle d’expositions Générations d’Architectes DESA présentant le travail des architectes diplômés de l’École Spéciale d’Architecture : 3 architectes, 3 cartes blanches pour présenter sa démarche et son parcours d’architecte DESA.

Avec Bassam El Okeily, Dominique Marrec, Jean-Philippe Poirée-Ville.
 
L’Étroite Maison, Bassam El Okeily
Bassam El Okeily - DESA 2001
Atelier Bassam El Okeily, Bruxelles

Bassam El Okeily est né à Alexandrie en 1974. Après avoir fréquenté le lycée français de Casablanca au Maroc jusqu’en 1993 et collaboré avec l’atelier Christian de Portzamparc entre 98 et 99, c’est en 2001 qu’il est diplômé de l’École Spéciale d’Architecture. Il fonde l’atelier Bassam El Okeily en 2006 à Bruxelles en Belgique et en 2012 à Paris. Parmi ses réalisations emblématiques, on compte en 2006 le siège d’SOS Médecins à Strasbourg ; en 2009 l’étroite maison, habitation privée, bureau et atelier d’artiste de 5,30 mètres de largeur sur 17 de profondeur, avec sa façade de lumière bleue qui illumine le soir la ruelle étroite de Bilzen en Belgique. En 2010, il réalise avec Karla Menten, le centre ophtalmologique et galerie d’art à Maastricht I care for you. « Qu’est-ce que l’architecture ? Je ne sais pas. Mon prétexte pour comprendre le monde.Je vis à travers, à travers ses parts, d’ombre et de lumière.

bassamelokeily.com
 
Centre de bus, Thiais, ECDM Centre de bus, Thiais, ECDM
Dominique Marrec - DESA 1982
ECDM, Paris

Créée en 1993, l’agence d’Architecture Emmanuel Combarel Dominique Marrec mène un travail de réflexion sur la définition d’un cadre de vie au travers du projet architectural. La dynamique du projet passe par la structuration d’une attitude confrontée à un contexte, par le développement d’une réflexion à même de hiérarchiser les problématiques induites par un programme et un site. Matérialisation de cette pensée, l’architecture trouve ses fondements dans l’analyse des évolutions et mutations de notre société. Si une dominante peut être dégagée du travail de l’agence, c’est la volonté de proposer dans une logique rigoureuse une architecture simple, sobre, sans a priori, nostalgie ou préoccupation stylistique. Eminemment contextuel, ce travail s’inscrit dans les problématiques actuelles, avec de fortes implications paysagères et environnementales. La qualité environnementale, le paysage, les usages, les modes de vie, les choix techniques sont autant d’éléments structurants des projets. Le travail de l’agence a été lauréat des Albums de la Jeune Architecture et de la Villa Médicis Hors les Murs - réflexions qui sont venues enrichir le processus conceptuel de production de l’agence.

ecdm.eu
 
<i>Sylphe</i>, Jean-Philippe Poirée-Ville, Domaine de Chaumont-sur-Loire, 2012, © Éric Sander Sylphe, Jean-Philippe Poirée-Ville, Domaine de Chaumont-sur-Loire, 2012, © Éric Sander
Jean-Philippe Poirée-Ville - DESA 1996
Versailles

Jean-Philippe Poirée-Ville est architecte et paysagiste. Il suit l’enseignement de Paul Virilio à l’École Spéciale d’Architecture et réalise en 1996 son diplôme sur les liens qui unissent le Ciel et l’espace bâti. Il complète sa formation à l’Ecole Nationale Supérieure du Paysage et poursuit des recherches sur les nouvelles topologies liées à la vitesse. Il débute par des créations architecturales innovantes - la façade molle en 1997-, explore la lumière comme nouveau territoire architectural et fédère des artistes autour du concept d’ "hyperlumière". Il réalise en 2000 l’exposition "Les Mondes Lumières" à la Fondation EDF et l’œuvre "Photosynthèses", un jardin réel et virtuel qui pousse sur un écran de cinéma. Ses compositions infographiques se concrétisent en 2003 dans un jardin aux "perspectives ondulatoires" grâce à son système de cultures aériennes hydroponiques qui s’appuie sur un premier brevet : ce sera la "liane végétalisée" présentée au festival de Chaumont sur Loire. Conjuguant architecture, lumière et botanique, Jean-Philippe Poirée-Ville poursuit son œuvre vers des créations architecturales liées à la nouvelle perception du territoire mise en évidence dans ses "topologies de lianes" ce sera la "ville ondulatoire".

poiree-ville.fr

Table ronde dans le cadre de l’exposition
Amphi Cinéma, École Spéciale d’Architecture
mardi 28 février à 18h

Infos Pratiques :
Galerie Spéciale, École Spéciale d’Architecture
Ouverture du lundi au vendredi de 10h à 18h
Entrée libre

filtres

Rechercher par catégorie

Rechercher par lieu

Rechercher par année