Métaphores dans/sur l’architecture et l’urbanisme

Du 26 au 28 novembre 2009
à l’École Spéciale
Colloque


Colloque international organisé par Andri Gerber, architecte et enseignant à l’École Spéciale d’Architecture, en collaboration avec le Centre Allemand d’Histoire de l’Art de Paris et avec le soutien de la Gerda Henkel Stiftung.

Le colloque se développe sur 3 jours et autour de 3 sujets principaux : métaphores comme instruments de connaissance, métaphores réalisées et métaphores comme descriptions. Chaque intervenant délivrera une présentation de 30 minutes et chaque journée sera clôturée par une table ronde qui donnera la possibilité de poser des questions et de trouver des liens entre les différentes présentations.

« Face à de récentes critiques de la métaphore en architecture, les américains Diller et Scofidio s’opposent à toute "association métaphorique" de leur blur building (2002). En urbanisme, les japonais de l’Atelier Bow-Wow critiquent toute "analyse sommaire de la ville par métaphore" (2001).

Se pose donc la question de l’origine, de la nature et des conséquences de la métaphore dans ces contextes. De plus, au delà de la grande fréquence des métaphores dans le discours architectural et urbanistique, pratiquement aucune recherche sur ce sujet n’ a été menée – avec comme exceptions City Metaphors d’Oswald Mathias Ungers (1976) ou le travail de Denis Hollier sur Bataille (1989).

De même, l’absence de théorie invite à s’interroger. Le colloque se veut un lieu de discussion des implications de la métaphore pour l’architecture et l’urbanisme, d’un point de vue à la fois théorique et historique. Nous espérons ainsi préciser le terme et ouvrir des perspectives futures. Il s’agit surtout de comprendre la différence entre métaphore et analogie et de différencier la présence de la métaphore dans le discours sur l’architecture et l’urbanisme de la métaphore dans l’architecture et l’urbanisme, comme instrument qui déclenche un projet et donc de sa réalisation dans l’espace.

L’architecture, tout comme l’urbanisme, ne sont jamais neutres : ils cherchent souvent leur légitimité en dehors de soi, dans la science, la philosophie, la société. Ils repoussent et questionnent leurs limites "du dedans", ou ils sont affectés "du dehors" et cherchent à en comprendre les enjeux dans leurs limites intrinsèques. Dans tous les cas, la métaphore, comme instrument de traduction, paraît fondamentale pour comprendre la nature "en transition" de l’architecture et de l’urbanisme. En ce sens, il est intéressant de se référer au livre de Peter Collins, Changing Ideals in Modern Architecture (1965) dans lequel l’auteur identifie 4 analogies qui ont déterminé l’architecture : biologique, mécanique, gastronomique et linguistique. Il est d’ailleurs révélateur que Collins y parle d’analogies et non pas de métaphores.

De même, les avancées dans la programmation et l’application des algorithmes en architecture et urbanisme, posent la question d’une nouvelle nature de la métaphore biologique, une des plus fréquentes dans l’histoire de l’architecture. »
Andri Gerber

Intervenants :
- Andri Gerber (Paris)
- Odile Decq (Paris)
- Richard Coyne (Edimbourg)
- Holger Schurk (Winterthur)
- Benedikte Zitouni (Bruxelles)
- Didier Faustino (Paris)
- Gernot Böhme (Darmstadt)
- Johannes Binotto (Zurich)
- Bernardo Secchi (Venise)
- Stephan Gunzel (Berlin)
- François Roche (Paris)
- Marcelyn Gow (Stockholm)
- Philippe Boudon (Paris)
- Chris Younés (Paris)
- Brent Patterson (Paris)
- Andreas Beyer (Paris)
- Matteo Burioni (Munich)
- Susanne Hauser (Berlin)
- Caroline Van Eck (Leiden)
- Elisabeth Bronfen (Zurich)
- Georges Teyssot (Québec)
- Ingeborg Rocker (Harvard)
- Jelle Feringa (Delft)


Programme (EN)
Programme (EN)

Infos pratiques :
Amphi Cinéma, École Spéciale d’Architecture
Entrée libre dans la limite des places disponibles

Inscriptions :
Amina Chady
achady@esa-paris.fr
01 40 47 40 24

filtres

Rechercher par catégorie

Rechercher par lieu

Rechercher par année