Éclosion en territoires marginalisés, Hamza Belahmer


Éclosion en territoires marginalisés
Guigou, Maroc

Hamza Belahmer

Directeur(trice) : Marlène Ghorayeb
Référent(e) : Bernard Delage

Réhabilitation d’une zone rurale au Maroc, en vue d’un progrès local, voir régional

Problématiques générales de la recherche entreprise :
- Dans une société stigmatisée et marginalisée, entre pauvreté et famine, dans laquelle le développement n’est pas d’actualité, comment faire pour réduire les inégalités socio-économiques et culturelles ?
- Ces villages prisés par les touristes cachent le secret de vies pétries par la douleur. Comment attirer sur eux l’attention des pouvoirs publiques ?
- Dans ces territoires préservés, où il est important de concevoir une architecture en accord avec son environnement, comment faire évoluer ce dernier sans dommage ?

Réalités, enjeux et problématiques particulières des contextes dans lesquels se fera l’intervention :
- Les habitants de la commune rurale de Guigou éprouvent des difficultés d’accès à un minimum d’équipements socio-collectifs.
- Exposés aux intempéries saisonnières récurrentes, les habitants doivent pouvoir trouver des ressources dans d’autres secteurs d’activités afin de survivre.
- L’attachement des paysans à leurs terres n’est pas soutenu par des aménagements ou des infrastructures favorables.

Orientations programmatiques majeures et hypothèses retenues :
- Instaurer un dialogue entre l’architecte et les usagers à travers une conception participative.
- Faire en sorte qu’un centre pluridisciplinaire soit générateur d’emplois et de revenus, et aussi une réponse aux manques en matière de santé, d’éducation, de culture et de sport.
- Elaborer un "modèle" architectural responsable, répondant aux besoins actuels, anticipant ceux des générations futures, et pouvant s’implanter sur d’autres territoires.

Intentions architecturales initiales du projet d’architecture de Diplôme :
À travers ce projet, je souhaite révéler les ressources et le savoir-faire local, qui permettront à l’architecture de s’exprimer en polyvalence et en autonomie d’énergie. Un esprit de conception intégrant les nouvelles technologies face aux traditionnelles. Comme l’a fait Diébédo Francis Kéré à Gando, au Burkina Faso, une école durable et adaptable au contexte mêlant tradition et technologie.