Jouer avec les limites, Nevena Ilieva Chileva


Jouer avec les limites
Champigny-sur-Marne, Ile-de-France, France

Nevena Ilieva Chileva

Directeur(trice) : Boris Bastianelli
Référent(e) : Fanny Tassel

Repenser la limite urbaine pour redéfinir une centralité

Sujet :
S’appuyer sur les limites pour redéfinir le centre ville de Champigny-sur-Marne.

Problématique :
Comment le rapport aux limites perçues du territoire participe à la logique de redéfinition du centre ville ?

Hypothèse :
Les limites perçues définissent un territoire. L’étalement urbain continu vient se confronter aux limites et, par conséquence, il appuie son caractère identitaire.
On part de l’hypothèse de la limite comme identité du lieu.
Comment on traite la limite ?
Quelles logiques urbaines pour quelles limites ?

Cadre particulier :
Réflexion urbaine dans le contexte du Grand Paris, à l’échelle de la commune de Champigny-sur-Marne, et plus particulièrement, dans le cadre de la restructuration du centre ville.

Posture critique :
Travailler le rapport aux limites perçues du territoire comme engagement vers un urbanisme métropolitain, caractérisé par une réflexion large du territoire.
La notion d’urbanité est au centre de mon approche, à la fois comme posture de politesse dans la démarche de projet et à la fois comme champs de recherche dans le caractère d’un espace (esprit urbain).