L’Urbain plus humain, Vidy Ghuruburrun


L’Urbain plus humain
St-Ouen, Ile-de-France, France

Vidy Ghuruburrun

Directeur(trice) : Marc Dumont
Référent(e) : Michael Halter

Quel urbanisme pour une ville plus conviviale (humaine) ?

La métamorphose comme vecteur accomplissement sociale.

Il existe des villes où de réelles chamboulements urbaine vont se faire, nouveau (quartier affaire, gare, parc...) qui permettra de revaloriser une partie de son territoire. Cette configuration amène une réflexion globale et ne peut être résolue avec les moyens réglementaires actuels comme le PLU. Le sujet que j’aimerais aborder c’est la notion de restructuration des milieux urbains densifié, comment le processus de vitalité de la ville évolue entre assertion, apogée et déclin.

La perpétuation et l’entretien de la ville passe parfois par la mutation de certains quartiers qui possèdent encore les stigmates d’un héritage qui n’a pas su faire la transition avec le développement global de la ville. La revitalisation passe par la redéfinition de nouvelles règles adaptées aux contraintes actuelles.

Les pouvoirs publics tentent de corriger les défauts qui structurent certains quartiers ou îlots. (Manque attractivité, identité, sécurité.) Par aménagements moderniser de la zone elle tente améliorer son image et attractivité. Pour cela, elle peut définir son propre champ d’action dans une zone géographique afin de réaliser ses ambitions.

Le format processuel de la ZAC possède ces atouts. On définit de grandes orientations, puis on développe un PLU adapté sur mesure. Ce qui permet de bâtir avec des facilités réglementaires, économie d’échelle, et de temps… Comment arbitrer entre le neuf et le vieux, la frontière entre les deux quartiers accentuerait le déséquilibre structurel de la ville. La fracture entre les anciens habitants et les nouveaux ne sera elle pas renforcée.