Reconquête piétonne, Almamoune Chafai


Reconquête piétonne
Marrakech, Maroc

Almamoune Chafai

Directeur(trice) : Roberto D’Arienzo
Référent(e) : Bertrand Renaud

Rééquilibrage de la hiérarchie modale de la ville de Marrakech par le biais de la biomimétique

Le sujet de diplôme comptera 2 principaux sujets, le premier, concernera les procédés biomimétiques retranscrits a plusieurs échelles. C’est un sujet qui revient en effet de plus en plus comme étant une solution à certains dysfonctionnements urbains ou architecturaux. En effet, la fusion de la technologie avec la biologie s’est avérée être un concept prometteur qui d’ailleurs ne cesse de porter ses fruits. La biomimétique ou bio-inspiration en architecture n’est donc pas une exception, je me servirai donc de cela pour accroître les différents aspects de ce processus dans une optique d’auto-évolutivité et de durabilité.

Le deuxième sujet portera sur le rééquilibrage de la place du piéton par rapport aux autres modes de transports dans la ville, le fait que les villes évoluent en mettant en avant des configurations adaptées et configurées pour l’automobile devient de plus en plus encombrant pour le piéton qui est indéniablement l’acteur principal au sein de la ville. Le piéton commence peu à peu à perdre la notion de “marche urbaine” et ce, dû à une pollution visuelle, sonore ou encore sanitaire colossale qui couvre et perturbe le bon fonctionnement desdits espaces publics. Il ne sera donc pas question dans mes travaux, de dégrader un mode de transport afin d’en améliorer un autre, mais plutôt de chercher les différents procédés urbains qui peuvent atténuer ou mettre sur un seul et même pied d’estale le confort de chacune des 2 parties.

Mon objectif pour l’instant est donc de chercher une sorte de passerelle qui ferait connecter les 2 sujets en question et de cibler les points communs qui peuvent venir combler mutuellement les dysfonctionnements de chacune des 2 problématiques, et se servir de la performance des procédés biomimétiques comme solution ou alternative pour le piéton.

Mes recherches seront donc dirigés sur la requalification de la place du piéton au sein de la ville de Marrakech, une ville marocaine ou la circulation est assez spéciale en respectant l’aspect évolutif néo-vernaculaire que la ville est en train d’entreprendre par le biais de procédés biomimétiques qui puiseront leurs forces du climat sec et donc singulier de la ville de Marrakech.