Palmarès


A l’issue de la session de soutenances de diplôme d’architecte DESA Grade 2 de Printemps 2021, la sélection d’étudiants ayant obtenu la mention "exposable" était composée de :

- Noémie Cassereau, "Le Temps d’une Empreinte"
- Adeline Donniacuo, "Vers une renaissance de la Piscina Mirabilis"
- Tristan Huguen, "Se réapproprier Yongsan"
- Léo Lima, "Écumes et correspondances : 55 chambres à Mamula"
- Pauline Thibout, "Mise en paysage de l’Ile Lacroix"
- Paul Vilisques, "Régénérer les terres du vivant"
- Aili Yibulayin, "Reconstruire le Grand Bazar de Kashgar"


Les candidats ont été auditionnés le 20 octobre 2021 face à un jury composé de :

Christian Mestre
Président de l’École Spéciale d’Architecture

Alain Pélissier
Ancien Directeur de l’École Spéciale d’Architecture
Enseignant de l’École Spéciale d’Architecture

Marc Vaye
Conseiller à la pédagogie de l’École Spéciale d’Architecture


Le jury a distingué à l’unanimité 2 lauréats ex aequo :

Tristan Huguen
- Se réapproprier Yongsan

A travers les échelles projectuelles du paysage, de la ville et de l’édifice, c’est un très bon projet de méthode de surimpression d’un territoire, pour y installer tout un ensemble de constructions pensées en cohérence, en tenant compte de leur pertinence de localisation et de situation réciproque. Le discours, brillant par son expression, sert l’explication d’une stratégie architecturalement maîtrisée et ouverte.

Aili Yibulayin
- Reconstruire le Grand Bazar de Kashgar

Dans le contexte de l’urbanisation accélérée des villes chinoises au cours de ces dernières années, le concepteur est l’auteur d’un projet alternatif et multidimensionnel de très grande qualité, de quartier d’une ville dans un paysage, où les recherches par le projet se portent à la fois sur les ensembles et leurs éléments. Soucieux d’une architecture ancrée dans l’histoire des formes urbaines de l’endroit, l’architecte travaille la matière comme protection de la lumière, tout en lui permettant de révéler une spatialité intériorisée.


Le Jury décerne 2 mentions spéciales à :

Paul Vilisques
- Régénérer les terres du vivant

Cette excellente recherche-projet, qui concilie le développement de l’écosystème et de l’installation d’une nouvelle communauté en un point crucial de l’île Saint-Barthélémy dans les Antilles, est une démonstration de méthode respectueuse de l’environnement, tout en établissant un protocole de projet architectural innovant et stimulant. L’expression orale, en termes choisis, appuie le raisonnement sur un langage architectural juste, porteur d’idées nouvelles à la fois pratiques et didactiques.

Adeline Donniacuo
- Vers une renaissance de la Piscina Mirabilis

Ce projet en recherche démontre l’intérêt de sa conceptrice pour le patrimoine, ici concrétisé par la présence du réservoir au sud de Naples, voulu par l’empereur Auguste qui fut le protecteur des arts, des lettres et de l’architecture. La solution d’une mise en valeur des abords témoigne d’un très bon savoir-faire, notamment dans la représentation et le discours de présentation.