Introduction

Parc des Cormailles, Ivry-sur-Seine

Atelier d’Architecture Cycle 1 / Semestre 5

Enseignant(s) d’atelier :
Roberto d’Arienzo
Anne Roqueplo
Gaston Tolila
Valérie Vaudou

Assistant(e) d’atelier :
Yacine Sefrioui

L’Annexe des Cormailles

Méthode : visite et diagnostic urbain collectif puis projet architectural individuel.

Programme : une annexe de 5.000 m² pour une école d’architecture parisienne, comprenant un amphithéâtre, des salles de classes, un lieu d’exposition, un lieu de production de prototypes à l’échelle 1 dans de grands ateliers, des logements étudiants, une cafétéria, un potager, des espaces extérieurs,... (à compléter et préciser).

Site : l’ensemble du Parc des Cormailles à Ivry-sur-Seine. Le programme peut être réuni dans un seul ou plusieurs bâtiment(s) aux abords du parc ou dans/sur/sous le parc. Cette stratégie d’implantation est propre à chaque étudiant et doit être justifiée. La réhabilitation de certains bâtiments en bordure de parc est encouragée.

Le sujet proposé porte sur l’organisation d’une annexe d’une école d’architecture parisienne, réinterrogée à travers la notion d’hybridation. Il invite avant tout à une réflexion sur le rôle d’une école et de ses étudiants dans la ville, par la configuration de limites poreuses, de salles partagées, d’espaces intermédiaires indéterminés permettant rencontres et échanges. Le périmètre du Parc des Cormailles, à Ivry-sur-Seine, est donné à titre indicatif, pour que les candidats trouvent, dans les parcelles et tissus environnants, les conditions d’implantation les plus pertinentes en réponse à leur état des lieux critique.

L’exercice vise à aborder la complexité de la conception d’un édifice public d’une part et sa capacité à interagir et transformer son environnement. L’enseignement de projet s’inscrit ainsi en relation directe avec les enseignements d’urbanisme et de paysage dont il partage les phases d’analyse et de diagnostic de site comme les phases d’aménagement des espaces paysagers.

Les étudiants se sont saisi des difficultés de l’exercice en proposant un / des bâtiment(s) ouvert(s) sur la ville, offrant à celle-ci des lieux de rassemblement supplémentaires et des nouveaux espaces publics de qualité. Le Parc y est intégré en tant que lieu fédérateur pour les différents programmes, qui vont s’insérer autour de lui, en son sein, ou bien en épaississant son pourtour.