Balnéothérapie, Margot Noguier


Balnéothérapie
Montfermeil (93), France

Margot Noguier
Cycle 2 / Semestre 1
Double-Formation Ingénieur / Architecte

Encadrement pédagogique :
Boris Bastianelli
José Luis Fuentes
Antonio Lazo
Régis Guignard
Marc Dumont
Ivan Milisic

Groupe de travail :
Équipe 8 : Transition
Maxime Font
Margot Noguier
Eudes Ouazana
Venanzio Verrecchia

Cahier de recherche :



Montfermeil se situe à l’est de la petite couronne, dans le département de la Seine - Saint-Denis. Historiquement, la ville prend racine dans une clairière de la Forêt de Bondy, située sur un plateau. Ce plateau tient la commune à l’écart de la majorité des activités parisiennes. Cet isolement géographique tend à disparaître grâce à l’axe Clichy-Chelles qui traverse la ville du nord au sud.

Il existe actuellement un seul équipement sur Montfermeil qui lui procure un rayonnement intercommunal (93, 77), son hôpital. Le site principal de l’hôpital montre des signes de vétusté ce qui force sa réhabilitation ou son déplacement afin qu’il puisse poursuivre son activité. Bien que le métier d’architecte soit éminemment politique et que les premières semaines de travail ont conduit à une possibilité de réhabilitation, il a finalement été décidé de s’aligner sur la politique de la ville, considérant fortement un report des activités du site principal vers le site des Ormes.

L’intervention prend place dans la partie "vide" entre le cœur de ville, l’ancien site de l’hôpital et la pente anciennement occupée par les parkings de l’hôpital. L’analyse du site a mis en évidence 3 éléments de topographie distincts, repris naturellement par l’implantation urbaine qui ne s’y lie pas pour autant. On y retrouve le plateau, d’un très faible dénivelé, où se situe le cœur de ville. Puis la cassure, d’un relief plus marqué. Enfin la pente dont le relief est très fortement présent et qui commence quelques mètres au sud de l’ancien bâtiment. Cette intervention a pour but de venir relier ces éléments dans un projet paysager et urbain cohérent.

La pente est une convocation au paysage, c’est un endroit en surplomb tourné vers Chelles et doté de réels enjeux topographiques. Ce site étant celui de l’ancien hôpital, l’aspect "santé" semble propice à y être redéveloppé sous la forme d’un programme de formation autour des métiers de la santé (infirmier, aide-soignant, ostéopathe,...) ainsi que d’un centre de balnéothérapie réinvestissant le vieux bâtiment.

Le complexe aquatique est pensé au premier plan pour la ville de Montfermeil. La diversité des pratiques liées à l’eau permet de toucher un large panel d’usagers allant de l’enfant à l’athlète. Au vu de son implantation, l’attraction de ce centre peut se mesurer à une échelle intercommunale. Le complexe est enterré sous le parvis et en surplomb de l’extension de l’arboretum. Cet enterrement permet d’articuler différents niveaux de sol dans le but de s’ouvrir sur la végétation et de mettre en scène le vieux bâtiment. Le complexe est composé d’une partie "ludique" sur la gauche, et d’un bassin de nage "classique" sur la droite. La partie "ludique" s’étend vers l’extérieur pour pouvoir profiter de la vue. Le traitement de l’eau des bassins est faite de manière naturelle et biologique.