Maison de Site, Humaïraa Golamnobee


Maison de Site
Montfermeil (93), France

Humaïraa Golamnobee
Cycle 2 / Semestre 1

Encadrement pédagogique :
Boris Bastianelli
José Luis Fuentes
Antonio Lazo
Régis Guignard
Marc Dumont
Ivan Milisic

Groupe de travail :
Équipe 13 : Montfermaillage
Humaïraa Golamnobee
Hugo Lembcke
Marc-Antoine Masutti
Sophie Toulouze

Cahier de recherche :



La réflexion urbaine a mené à "faire tomber les murs de Montfermeil" en ouvrant le centre de la ville au sein duquel se trouve l’arboretum, le cœur végétal. Le but est de trouver une échelle intermédiaire entre le HLM et le pavillonnaire, et qui se concrétise par un programme au service du collectif. De ce fait, de nouveaux usages naissent et des espaces sont requalifiés.

A la jonction entre 2 niveaux de parc, un cheminement en partie basse est traité pour accueillir la maison de site. L’arboretum, considéré comme le "joyau de Montfermeil" représente la richesse du patrimoine végétal de la commune. L’objectif est alors de mettre en avant cet atout.

Située à l’angle du vieux chemin de l’Abîme et de la rue de la Fontaine Jean Valjean, un différentiel topographique permet à la maison de site de venir tenir l’angle et de s’encastrer au pied des immeubles. L’enjeu majeur est d’articuler les différents niveaux de sol pour faire ressortir un parcours ludique acheminant le visiteur vers le parc. Cette intervention est donc avant tout celle d’un espace public dont on travaille le socle.

Ce processus de descente peut être pratiqué de différentes façons. Les promeneurs peuvent arriver par le haut, suivre l’écoulement naturel induit par la topographie et se voir déposé en bordure de parc. Ils peuvent en revanche arriver par le bas, monter pour prendre de la hauteur et bénéficier de la vue sur le parc. Ce belvédère minéral peut accueillir des expositions extérieures éphémères.

Que ce soit lors de la montée ou de la descente, on croise l’entrée de la maison de site hébergeant des salles pour des projections, expositions, réunions,… L’édifice étant pratiquement enterré, un principe de patio penché permet d’y faire pénétrer la lumière naturelle.