Osmose, Mayssah Taky, Louise Thibault, Morgane Prosper, Sacha Bigot


Osmose
Boulevard Ménilmontant, Paris (75), France

Mayssah Taky, Louise Thibault, Morgane Prosper, Sacha Bigot
Cycle 1 / Semestre 4

Enseignant(e) d’atelier :
Lionel Lemire

Assistant(e) d’atelier :
Léo Lima

Ce projet prend la forme d’un tissu de propositions interconnectées et dépendantes les unes des autres, en accord avec la dimension politique et la résilience écologique.

Nous avons abordé quatre typologies de projets :
- la création d’un nouveau sol à la topographie particulière pour habiter le site sans condamner la nature,
- une exploitation d’une strate différente de la première, cette fois-ci aérienne pour encourager le vivant végétal et animal à se développer sur la hauteur par la structure,
- une réhabilitation de l’existant de son squelette à sa façade,
- un marché respectueux dans sa conception de la nature qu’il accueille et celle alentour.

Chaque proposition implique des techniques spécifiques pour favoriser l’harmonie entre les acteurs sur le site, dans un dessin global pensé pour favoriser l’incursion, concept antagonique au contexte de la ville codifiée ou au concept de smart city.

La richesse qu’offre le champ d’expérimentation du site enclavé dans son environnement urbain nous a menés à un projet aboutissant à un territoire en expansion favorisé et libre.

La nature fondamentale du récit que nous tentons de transmettre est le plaidoyer en faveur des événements contingents qui fondent la cohabitation entre l’homme et le reste de la nature. Nous choisissons de détourner la gérance de l’homme sur son environnement vers l’innovation et l’expérimentation d’autres façons de vivre en ville dans une situation de quasi-autonomie.