Cohabiter, Garance Chauveau


Cohabiter
Ivry-sur-Seine (94), France

Garance Chauveau
Licence 2 / Semestre 1

Encadrement pédagogique :
Pierre-Jean Le Maitre
Pierre Maxence Renoult
Thérèse Delavault-Lecoq

Assistant(e) d’atelier :
Emma Peyrichou

Comment réintroduire le végétal dans l’habitat ? Suite à la crise sanitaire, la pratique du télétravail s’est pleinement démocratisée et le recours à la végétation dans le quotidien domestique s’avère désormais crucial pour le bien-être des travailleurs citadins. L’érosion du lien social, ainsi que l’accroissement de la solitude, sont également des conséquences de cette crise que ce projet vise à adresser.

Cet habitat collectif s’installe sur une parcelle dont la façade principale est orientée sud-est, et qui s’avère donc propice à un usage maximum de la lumière naturelle. Des jardinières y sont accrochées pour permettre la croissance de plantes suspendues. Celles-ci sont amenées à créer un lien à la fois réel et symbolique avec le niveau inférieur vers lequel elles se déploient. Les variétés de plantes sont aussi sélectionnées pour leur feuillage dense qui, en été, apporte ombre et fraîcheur aux appartements.

De l’autre côté de la façade, une serre verticale connecte entre eux tous les niveaux du bâtiment. Les vues et les discussions sont possibles d’un étage à l’autre, favorisant ici aussi l’émergence d’un lien social durable au sein de la résidence. Les bienfaits de la serre sont partagés entre les résidents.

Le bâtiment est subdivisé en 2 appartements duplex pouvant accueillir chacun 4 colocataires. Cette disposition a été pensée afin d’apporter une solution à la fois budgétaire et sociale à ses occupants. Les logements disposent d’une pièce de vie commune traversante allant de la façade végétalisée d’un côté du bâtiment à la serre verticale de l’autre. Air et lumière circulent abondamment dans l’appartement et la sensation d’habiter une bulle verte se fait ressentir.

Afin d’étendre l’émergence du lien social au voisinage de la résidence, des jardins et potagers partagés ont été développés en toiture de l’édifice et se prolongent sur la terrasse du bâtiment adjacent, réunissant ainsi les habitants des 2 adresses. On y trouve notamment 2 serres productives vectrices d’activités collectives (ateliers pédagogiques, bénévolat,…).

La production agricole issue des potagers est vendue sur un marché hebdomadaire qui prend place au sein même de la résidence, au niveau du rez-de-chaussée. En dehors des heures de marché, cet espace est un lieu de détente et de passage, s’agissant de l’un des accès principaux vers la cour intérieure.