La 27ème Folie de la Villette, Anas Berrada


La 27ème Folie de la Villette
Darse du fond de Rouvray, Paris (75), France

Anas Berrada
Licence 3 / Semestre 1

Encadrement pédagogique :
Valérie Vaudou
Anne-Laure Jourdheuil
Chilpéric De Boiscuillé
Michaël Halter
Michel Garcin

Assistant(e) d’atelier :
François Adelis

La folie est considérée comme égarement de l’esprit, absence de raison et manque de jugement, mais elle se nourrit en réalité de notre rapport au monde et de notre (in)capacité à y exister tel qu’il est. Chacun aspire à devenir acteur de son existence et donner sens à ce qu’il vit.

Dans le Parc de la Villette à Paris, site d’intervention du projet, 26 machines architecturales conçues par l’architecte Bernard Tschumi ponctuent le paysage végétal. Pour donner forme à ces pavillons, l’architecte a définit ses propres règles (trames, modules, circulations,...). Celles-ci peuvent sembler absurdes mais elles lui appartiennent, et à travers ce geste, Tschumi donne corps à l’imaginaire des visiteurs et leur offre des lieux appropriables sans contrainte, où libre cours peut-être laissé à la folie de chacun.

Le projet a pour objet la conception d’une 27ème folie, une folie qui ne suit pas les règles de Tschumi, mais les miennes. C’est à mon tour d’être fou !

Règle N°1 : Choisir 3 points stratégiques dans la parcelle de sorte à ce que chaque point communique avec un élément du tissu urbain environnant et qu’il rompe ainsi avec la trame initiale.
Règle N°2 : Surélever les points.
Règle N°3 : Mettre en place une matrice qui relie ces 3 points (une surface que les usagers peuvent s’approprier à leur guise).
Règle N°4 : Injecter des fonctions.
Règle N°5 : Concevoir un projet évoluant selon les saisons et à chaque instant.