Cité végétale, Laurianne Hu


Cité végétale
Troyes (10), France

Laurianne Hu
Licence 3 / Semestre 2

Encadrement pédagogique :
Gaston Tolila
Michaël Halter
Thibault Chevilliet
Yoann Dupouy
Delphine Elie
Diane Berg

Assistant(e) d’atelier :
Almash Lakdawala
Claire Stoupy

Groupe de travail :
Jeremy Brakha
Juliette Escot
Laurianne Hu
Julien Le Meur

Le projet urbain se situe au nord du centre-ville de Troyes. Il s’agit d’un nœud stratégique d’articulation et de passage au confluant de 2 branches de la Seine ainsi qu’au croisement de plusieurs axes majeurs de la voirie. Agissant comme pivot, ce lieu est le point de convergence de 7 points de vue remarquables qui viennent délimiter l’implantation du bâti au sein de cet îlot.

La Seine offre ici un potentiel paysager qui est à l’heure actuelle inexploité. Elle peut pourtant permettre de générer un écosystème hybride et respectueux de la nature. La création d’un jardin habité vient ainsi définir le cœur du projet.

L’exposition botanique, point focal du site.

Se cultiver, c’est aussi cultiver ce qui nous entoure pour s’enrichir d’autrui. La culture est donc étroitement liée aux échanges entre 2 entités.

Le projet architectural, celui d’un équipement botanique, est étroitement lié à son site d’intervention et agit dessus comme un point de départ ou d’arrivée. Il prend sa forme de par le prolongement des lignes existantes que sont celles des routes et du bâti existant, mais aussi celles de la nature du terrain : le végétal et la Seine.

3 serres végétales viennent définir la programmation du projet : la serre du jardin japonais, la serre labyrinthique tropicale et la serre des airs. Véritable exposition botanique, une collection savante de végétaux y est présentée afin d’initier et de sensibiliser la population à la flore. Les 3 serres se succèdent dans l’espace est sont entrecoupées de modules opaques dont le but est de marquer des seuils lisibles.