L’Expression de la culture kanak par l’architecture, Leslie Correia


L’Expression de la culture kanak par l’architecture
Nouméa, Nouvelle-Calédonie, France

Leslie Correia

Directeur(trice) : Valérie Vaudou
Référent(e) : Jana Revedin

L’enjeu premier est de ramener la case au centre de l’attention, de lui redonner de l’importance par le simple fait de permettre à la population que cette architecture traditionnelle face partie du paysage. Le second enjeu est de donner la possibilité aux Calédoniens de se familiariser avec la case et de se l’approprier. Le projet est donc de faire se rencontrer / se retrouver la case et la population, de la moderniser et de l’aménager dans l’optique de la rendre plus confortable et fonctionnelle en prenant soin de garder un maximum l’aspect traditionnel. D’un point de vue sociétal, c’est tout l’enjeu auquel fait face la culture kanak au fil de l’Histoire : trouver un équilibre entre culture traditionnelle et société contemporaine. Ce projet à pour ambition de créer des ponts entre hier et demain.

Le contexte politique de la Nouvelle-Calédonie est tendu depuis près de 40 ans, avec des périodes plus ou moins violentes. La population s’affronte sur la question de l’avenir institutionnel du pays : pour ou contre l’indépendance, divisant ainsi la population en 2. Guidé par les Accords de Matignon en 1988, puis ceux de Nouméa en 1998, le pays cherche alors à construire des repères culturels communs pour l’ensemble de la population composée d’un riche mélange pluri-ethnique et pluri-culturel.

Ce projet de fin de diplôme va me permettre de développer et d’apprendre une culture dans son ensemble, et d’apporter les besoins manquants à ce jour. C’est un projet que j’aimerai amener à terme.