La Fouloscopie par l’architecture, Guillaume Lequoy


La Fouloscopie par l’architecture
Paris, Ile-de-France, France

Guillaume Lequoy

Directeur(trice) : Jana Revedin
Référent(e) : Alain Pélissier

Mon intention de diplôme consiste, par l’intermédiaire de l’architecture et à l’aide de la foule, à travailler sur une structure pour les JO 2024 qui se dérouleront à Paris.

D’ici 2 ans la France va accueillir l’un des plus grands événements mondiaux : les Jeux Olympiques. Cela va bien évidement amener beaucoup de personnes venues des 4 coins du monde. C’est un événement qui va irrémédiablement changer notre rapport a la foule.

L’architecture a toujours eu tendance à refouler son rapport à la foule, de telle sorte que la foule reste pour une grande part un impensé de l’architecture. Mais, en temps qu’architecte, est-il possible de concevoir avec la foule ou du moins limiter ses dangers par le seul biais d’interventions architecturales ? et si oui comment l’agencer ?

Dans ce projet je souhaite intervenir sur l’Avenue de la Motte-Picquet, de la station de métro Motte-Picquet-Grenelle jusqu’au Champ-de-Mars. Je souhaite transformer cette avenue pour qu’elle soit plus appropriée pour accueillir les JO mais aussi les autres évènements de grande envergure qui pourront avoir lieu dans le futur. L’idée est de produire un aménagement de rue adapté ainsi qu’une structure qui viendra recouvrir l’avenue de manière à mieux identifier cette espace qui est central à plusieurs bâtiments emblématiques de Paris.

Je souhaite que ce projet, qui faisait l’objet d’un fantasme architectural à l’époque, soit aujourd’hui vecteur d’une nouvelle dynamique événementielle au sein de Paris. Une intervention régulièrement vue comme éphémère mais qui, aujourd’hui, devient pérenne. L’expérience d’une architecture qui protégera la foule est selon moi une manière de mettre un pied dans le futur de nos villes et de ses activités.

Faire honneur aux extraversions de l’époque pour en faire une réponse appropriée aux enjeux d’aujourd’hui mais aussi de demain, c’est dans cette voie que je souhaite orienter mon diplôme d’architecture.