Le Mur de l’Atlantique, Alexandre Perrino


Le Mur de l’Atlantique
Calais, Hauts-de-France, France

Alexandre Perrino

Directeur(trice) : Ursula Biuso
Référent(e) : Marco Stathopoulos

Le système défensif du Mur de l’Atlantique ne se résume pas seulement aux plages du débarquement de Normandie, il s’agit d’un conservatoire militaire de 4000 km de long installé sur le rivage européen (surnommé "la forteresse Europe"), nombreux sont ceux qui, par ignorance réduisent ce patrimoine à une région liée à sa chute. Cependant cet héritage évoque la mémoire de toute l’Europe. D’ailleurs, après la guerre, tous les pays concernés et détenteurs de cet héritage se sont empressés de la saisir (restauration et conservation des ouvrages) excepté en France. Au niveau national, aucune directive n’a été prise. Le mur souffre d’une reconnaissance institutionnelle insuffisante. Au niveau régional, seule la Normandie est concernée par des directives de la Direction Régionale des Affaires Culturelles.

Symbole de défaite, le Mur fut délaissé et pendant 70 ans les Français en ont détourné leur regard. Je vois en ces structures un autre sens et une autre signification et aussi un potentiel fort. Il est temps, selon moi, de changer d’approche avec ce patrimoine et de saisir cet héritage, de l’assumer.

Je compte favoriser une intervention à grande échelle (l’ensemble du mur sur sa longueur et sa largeur) à travers un projet qui s’inscrit dans une démarche coordonnée et cohérente dans les pays concernés (Norvège, Danemark, Allemagne, Pays-Bas, Belgique, îles anglo-normandes), puisqu’il s’agit d’un patrimoine commun qui transcende les notions de frontières et de nations.

Le site ciblé doit, selon moi, réunir toutes les caractéristiques propre au Mur de l’Atlantique (l’imaginaire collectif) sans pour autant symboliser une date, un événement particulier. Mon objectif n’est pas de traiter la question du débarquement de Normandie, le D-Day, car l’enjeu de mon sujet est plus vaste. Je souhaite traiter le Mur tout entier, sa signification, l’expression de ses formes. Le projet sera à la fois architectural et paysager, multiscalaire :
- un projet paysager (tout le mur en France)
- parsemé de diverses architectures (de différents types et dans différents états et donc à traiter différemment).