Synergies 2.0, Ken Faye


Synergies 2.0
Paris, Ile-de-France, France

Ken Faye

Directeur(trice) : Roberto d’Arienzo
Référent(e) : Stéphane Bonzani

Qu’est-ce qu’habiter dans une métropole post-pandémique ?

La crise sanitaire engendrée par l’arrivée du Covid-19 a été révélatrice de nombreuses failles dans le système de nos métropoles qui ont été à l’origine d’un exode urbain à une échelle nationale. Cette phobie généralisée de la ville qui commençait d’ores et déjà à se manifester avant même la pandémie semble aujourd’hui avoir pris une accélération sans précèdent. Parmi les facteurs responsables de ce phénomène, nous pouvons citer, d’une part, un déclin de la vie sociale qui est le fruit des différentes restrictions imposées par le gouvernement tels que les confinements successifs ; et d’autre part, l’effacement des espaces de respiration causé par la forte emprise bâtie et l’imperméabilité des sols métropolitains.

En guise de réponse à ces carences problématiques, ce mémorandum tente de révéler le potentiel de certains interstices urbains tels que les voiries, qui, par leur revitalisation, pourraient devenir des instruments efficaces au regard d’une cicatrisation écosystémique et sociale dans les grandes villes comme Paris.

Dès lors, le projet de fin d’étude s’insère dans la dynamique du projet Europan 16 traitant de la notion de "ville vivante" reposant sur 3 grands axes, à savoir :
- la collaboration entre les habitants,
- la régénération de certains interstices,
- l’imbrication des milieux vivants.

Par conséquent, mon intention de diplôme serait de venir remettre sous lumière certains fragments de la capitale aujourd’hui négligés par les citadins.