Marco Lavit Nicora

Atelier d’Architecture
Cycle 1


Présentation

Marco Lavit Nicora étudie à l’École Spéciale d’Architecture de Paris et au Royal Melbourne Institute of Technology à Melbourne. En 2011 il obtient son diplôme DESA avec un projet de chai viticole et en 2012 celui d’HMONP.

Il s’approche et se passionne pour le dessin de l’objet en côtoyant l’architecte et designer Riccardo Blumer et pose alors par la suite des bases solides de son parcours architectural en collaborant avec l’agence parisienne LAN Architecture où il s’imprègne de leur culture de projet et soins du détail.

En 2014 Marco lance Atelier Lavit, agence d’architecture et de design qui opère entre l’Italie et la France, et est depuis 2015 inscrit à l’Ordre des architectes d’Ile-de-France. Son travail a été présente au Centre Georges Pompidou et au Musée de l’Architecture et du Patrimoine de Paris. Ses collections de mobilier sont produites en exclusivité par Nilufar Gallery.

Concepteur d’architecture en bois innovante, insolite et modulable, il réalise en 2017 un projet de suite sur un arbre dans le domaine du Château de Raray en France et un ensemble de surprenantes cabanes flottantes pour un éco-hôtel à Châteauneuf-du-Pape.

Nommé "Rising Talent Award" par Maison & Objet et "7 for the Future Award" par AD Magazine, il enseigne à l’ESA depuis la rentrée de printemps 2018.

Voir en ligne : Atelier Lavit

Enseignement(s)

Atelier d’Architecture
Cycle 1, Semestre 1

Objectifs

L’enseignement du premier semestre est une initiation / sensibilisation à l’architecture à travers l’implication des étudiants comme sujets. Comment les perceptions et les émotions peuvent être produites et transcrites dans l’espace pour être ressenties et perçues ensuite, et plus encore quand celui-ci est un espace partagé avec d’autres ?

L’atelier de projet-mémoire comprend 2 parties :
- Une première partie plus phénoménologique qui part des sensations et sentiments des étudiants pour en déduire des mises en espaces qui doivent les faire ressentir.
- La seconde partie est déjà les prémisses d’un projet qui porte sur le thème des espaces partagées. Dans un territoire parisien analysé et dessiné, expérimenter l’aménagement d’une espace partagé par plusieurs groupes de citadins et créer une architecture légère adaptée (de services, éphémères,…).

Méthode

Le semestre se structure autour de plusieurs exercices, développant dans un premier temps des notions clés, tels que le parcours, le volume, la lumière. Il s’agit de situations fictives, permettant d’introduire aux étudiants au projet sur la base du corps et des sens. Ce travail s’effectuera jusqu’au pré-jury.

Le dernier exercice, se déployant jusqu’au jury final, s’appropriera un site réel, parisien, étudié en amont avec les enseignants des cours associés. Il abordera, sous la forme d’un événement collectif éphémère, la micro-architecture préfabriquée. Les étudiants devront inventer sur le site donné une manifestation culturelle temporaire. Dans le cadre d’un festival culturel, ils planifieront l’événement en proposant des structures / pavillons / micro-architectures temporaires pour permettre son bon déroulement. L’exercice cherche donc à redonner de la qualité à l’espace public et de la valeur au temps collectif, en s’appuyant sur une architecture légère et modulable. Les notions d’expérimentation, de travail en groupe et de construction y seront entre autres développées.

L’ensemble de la recherche faite au travers de ces différents exercices d’architecture et des cours associés sera synthétisé dans un mémoire-projet.

Évaluation

L’ensemble de la production de chaque élève est évalué par un contrôle continu et à l’occasion d’un préjury à mi-semestre et d’un jury final ouvert au public et constitué d’invités extérieurs à l’école.
L’ensemble du travail des élevés en atelier d’architecture et dans les cours associés sera présenté lors de l’exposition de fin de semestre.

filtres

Rechercher par nom

Rechercher par discipline

Rechercher par formation