Blade Runner, de Ridley Scott

Jeudi 27 octobre 2011 - 19h00
à l’École Spéciale
Projection


Ciné-Club de l’ESA
Dans le cadre du cycle d’Automne 2011 :
"Les Dystopies urbaines dans le cinéma de science-fiction"
Projection du film Blade Runner, Ridley Scott, 1982

Le film est présenté dans sa version "Director’s Cut" de 1992.

Blade Runner est l’adaptation cinématographique par Ridley Scott du roman de Philip K. Dick Est-ce que les androïdes rêvent de moutons électriques ?. Situé chronologiquement 37 ans après la date de sa réalisation : Los Angeles de 2019 est vue depuis 1982. Blade Runner propose un monde où la nature a presque disparu, les citoyens se meuvent dans une ville sans limite, et semblent être condamnés à y vivre, car le seul espoir proposé pour y échapper est celui de partir dans l’espace. Dans ce monde, le système est oligarchique, et les différences sociales se sont exacerbées. Tyrell, qui possède le pouvoir économique et politique, y règne en maître, du haut de sa tour ; viennent ensuite les forces de l’ordre qui font régner sa loi ; puis les exploités qui travaillent pour lui ; enfin tous les laissés pour compte. Le Los Angeles que présente le film est une ville constamment plongée dans l’obscurité et envahie par des panneaux publicitaires géants. L’urbanisme y a accentué sa dimension verticale : les immenses gratte-ciel sont dominés par des torches pétrolières explosives sortant de cheminées d’usine et les véhicules se déplacent dans les hauteurs des villes. C’est dans cette ville tentaculaire et cosmopolite qu’un détective est chargé d’éliminer des androïdes rebelles. En un sens Blade Runner radicalise Metropolis : la cité réconciliée décrite par Fritz Lang est devenue un cauchemar urbain dans le film de Ridley Scott.

Page Facebook du Ciné-Club de l’ESA

Infos pratiques :
Amphi Cinéma, École Spéciale d’Architecture
Entrée libre dans la limite des places disponibles

filtres

Rechercher par catégorie

Rechercher par lieu

Rechercher par année