Dark City, d’Alex Proyas

Mercredi 23 novembre 2011 - 19h00
à l’École Spéciale
Projection


Ciné-Club de l’ESA
Dans le cadre du cycle d’Automne 2011 :
"Les Dystopies urbaines dans le cinéma de science-fiction"
Projection du film Dark City, Alex Proyas, 1998

Dans Dark City, les humains sont prisonniers d’une ville où le soleil ne se lève jamais. Ils sont, sans le savoir, des sujets d’expériences. Cette ville qui occupe tout le terrain disponible est close sur elle-même. Chaque nuit des "étrangers" stoppent le mouvement des heures et reconfigurent la ville, et avec elle, les vies des citadins.

Dark City est une ville simulacre construite artificiellement pour tromper ses habitants. Les murs se combinent entre eux, des toits s’affaissent, d’autres se haussent, les terrasses se redistribuent, les fenêtres se télescopent. Dans un rapide et discret fracas, des immeubles entiers se transforment. L’aspect de la ville a totalement changé, pourtant les habitants, un temps endormis, se réveillent et sans aucune surprise vaquent à nouveau à leurs occupations. La mémoire est ce qui fait défaut aux "étrangers", c’est elle qu’ils espèrent s’accaparer afin de devenir totalement des humains. Avec la mémoire, c’est l’identité de chaque sujet qui triomphe. La ville, immense jeu de construction, semble se renouveler en permanence, ses rues ne vont nulle part, le métro ignore certaines stations de son itinéraire, la nature est absente, l’agitation désordonné est vaine, l’espace est déconnecté du temps et réciproquement.

Dans cette ville qui se transforme perpétuellement, un seul homme ne subit pas les changements. Il demeure le même dans une cité où les codes sociaux et les relations humaines n’arrêtent pas d’évoluer. Sans femme, sans amis, sans travail, il n’a plus d’identité et donc plus de repères. Seule la territorialité, pour lui impossible, prouve qu’il existe réellement. Dark City est un bon exemple de la relation étrange qui unit ville et cinéma à travers les rapports singuliers que produit le territoire.

Page Facebook du Ciné-Club de l’ESA

Infos pratiques :
Amphi Cinéma, École Spéciale d’Architecture
Entrée libre dans la limite des places disponibles

filtres

Rechercher par catégorie

Rechercher par lieu

Rechercher par année