filtres

Rechercher par nom

Rechercher par discipline

Rechercher par formation

Jacques Pochoy

Projet d’Architecture
Encadrement de Diplômes
Cycle Licence
Cycle Master


PRÉSENTATION


Né à Calcutta (Inde) le 8 décembre 1953. Après des études par correspondance avec le CNTE de Vanves jusqu’en 5ème, reprise des études de collège au Lycée Montaigne à Paris suivi de l’école Alsacienne pour le lycée et le Baccalauréat D en 1972.
Diplôme d’Architecte DPLG en juillet 1981.
DEA en Urbanisme à l’Institut des Hautes Etudes d’Amérique Latine (IHEAL Paris III) en 1997.
Enseignant d’atelier d’architecture depuis 1991 a l’École Spéciale d’Architecture.
Enseignant de 1995 à 2001 à l’École Nationale Supérieure de la Nature et du Paysage
5-7 rue des Grands Champs BLOIS 41028.
Pratique en libéral depuis 1981.

ENSEIGNEMENT(S)

Projet d’Architecture
Formation Initiale, Cycle Licence (L2/S1 - L2/S2)

Objectifs

- Amener l’étudiant à être autonome dans sa conception de projets, lui permettre de structurer de façon mémorielle sa pensée.
- Augmenter sa culture architecturale par le biais des références, de recherches personnelles et d’analyses.
- Apprendre à jouer entre la dimension intuitive de la conception, celle rigoureuse des normes et règles pour enfin dépasser l’une et l’autre, dans un projet abouti (Triptyque de Paul Virilio).
- Apprendre à faire un portfolio avec sommaire et pagination et une bibliographie.
Rédiger des lettres d’intentions aux enseignants comme aux agences pour le stage d’inter-semestre.

Sujet

Habitat Participatif à Ivry Confluence (avec F. Bulle, S. Chabbert, O. Sagkan).
Il s’agit ce semestre de comprendre les évolutions de l’habitat dans la société et d’en maîtriser la transition écologique.

Cela concerne tout autant l’appréhension d’un grand territoire, d’interpréter les documents d’urbanisme en cours, de changement de populations induit que de se positionner dans la re-interprétation de logements neufs sur un déjà-là (une petite halle industrielle). La question est posée sur les transformations "Post-Covid" des usages et du mode d’habiter.

Si les études préliminaires de site, comme de programmation, sont réalisée en équipes, le projet, lui-même, est réalisé individuellement.

Un soin particulier sera apporté aux techniques constructives, comme paysagères. La maîtrise de la matérialité et des mises en œuvres au sein du projet sera exigée.
Un accent est mis sur la réalisation d’un "Mémoire-Projet" individuel, retraçant le travail de l’atelier, mais également de tous les enseignements rencontrés ce semestre, dans un regard critique.

Un portfolio, à jour, est demandé.

Évaluation

Assiduité.

Travail collectif par groupes sur l’étude du site, comprenant la cartographie, les règles d’urbanisme, l’étude sociale, l’étude environnementale et l’étude énergétique. Ce document commun et partagé, permet d’élaborer un plan guide par équipe suivi d’une déclinaison de programmation par individu.

Elaboration par chaque étudiant d’un projet personnel traduit en maquettes numériques, comme d’études volumiques et en supports A0 à priori en format PDF.
Chaque semaine l’avancée du projet est transmise à l’enseignant avant la session d’atelier en format numérique PDF (apprentissage de la communication du projet dessiné manuellement mais transmis numériquement).

Pré-Jury d’atelier avec présentation par équipe, puis par chaque étudiant aux enseignants. Pré-Jury "ouvert", avec affichage et passage des enseignants associés et autres invités.

Jury final, avec présentation des étudiants à un jury tournant (plusieurs jurys sont constitués avec les enseignants d’atelier, les enseignants associés et les invités pour juger les ateliers de L2S2).

Les projets seront rassemblés en une plaquette, comprenant le travail collectif et les projets individuels. Exposition pour les portes ouvertes de fin de semestre, présentation des projets au grand invité de l’ESA pour la Nuit Spéciale, remise de la plaquette.

Encadrement de Diplômes
Formation Initiale, Cycle Master (M2/S1 - M2/S2)


J’ai exercé en libéral depuis 1981, avec 3 spécialisations à la sortie de mes études : la scénographie (et non la décoration de plateau), l’architecture navale, et le bio-climatisme.

J’ai ensuite, avec mon associé, pratiqué une grande variété de projets, allant de l’échelle urbaine à celle du projet : logements, groupes scolaires, universités, services hospitaliers, salles de spectacle, ouvrage d’art, création de ZAC, expertises urbaines, études d’impact, habitat différent et associatif, magasins, grandes surfaces, centres de logistique, projets RATP, projets sportifs expérimentaux,... le tout dans une grande polyvalence.

Je suis, sans doute, l’enseignant ayant accompagné le plus de diplômes depuis mon arrivée dans l’École (après Paul Virilio et Jean-Claude Moreau), peut-être en raison de mon ouverture d’esprit, liée à une jeunesse hors métropole, dans un pays non francophone, et à un désir, toujours présent, de curiosité et d’innovation.