filtres

Rechercher par nom

Rechercher par discipline

Rechercher par formation

José Luis Fuentes

Projet d’Architecture
Cycle Master


PRÉSENTATION


DEA en histoire socio-culturelle à l’ENSA de Versailles : « Constructions métalliques exportées, La France et le Chili entre 1860 et 1913 ».
Architecte diplômé en France à l’ENSA Paris Malaquais « L’épaisseur du bruit dans la Ville, interventions autour des infrastructures de transport », et HMONP à l’ENSA Paris Val-de-Seine.
Architecte diplômé au Chili (Master au PUCCh) « Architecture et Photographie, Panoramas dans la ville opaque et transparente ».
Dirige des projets dans une agence internationale à Paris depuis 2001.

ENSEIGNEMENT(S)

Recherche-Projet Opérationnel
Formation Initiale, Cycle Master (M1/S1)

Sujet

Cet atelier investi depuis le printemps 2020 des communes de la petite et grande couronnes de Paris, parties intégrantes du territoire de projet institutionnel Grand Paris. Ces communes constituent un échantillonnage varié des problématiques issues de mutations à l’œuvre dans les périphéries des grandes métropoles et particulièrement de la métropole parisienne.

Des territoires, longtemps situés à l’écart des infrastructures majeures de transport collectif, bénéficiant désormais ou à terme de gares du Grand Paris Express, un évènement déterminant qui va les propulser dans un nouveau réseau d’espaces de vie, de consommation et de développement économique car diminuant très sensiblement les temps de trajet entre ces commune et le centre de Paris.

Des territoires où s’expriment de façon très marquée les clivages sociaux-spatiaux entre des secteurs à dominante pavillonnaire, grands ensembles, centres-villes en forte mutation, mais aussi, des espaces de nature, et /ou de ruralité, pour certains aux franges de territoires plus agricoles. Mobilité, ancrage, ville productive, milieux vivants… constituent quelques-unes des thématiques traitées par les étudiants.

Méthode

En relation aux thématiques énoncées, l’étudiant est invité à bâtir une problématisation sur des bases d’analyses spatiales, cartographiques, d’enquête par immersion et arpentage sur le terrain (workshop). Cette démarche collective vise à détecter et clarifier les enjeux majeurs.

En écho aux enjeux avancés, le premier acte se traduit par le choix justifié d’un site d’intervention et une programmation. Le deuxième acte déploie quant à lui une insertion urbaine collective et des résolutions architecturales individuelles. Il s’agit de construire un site de projet au sein d’une commune et y définir un projet à l’échelle et en contexte.

L’enseignement est dispensé par équipe plutôt que par enseignants-référents et/ou par spécialités. L’approche de la recherche-projet, combinant la formalisation de cette démarche avec un cahier de recherche urbaine associe ainsi autour d’une même approche, 3 enseignants en architecture, un enseignant en paysage et un enseignant en urbanisme.

Objectifs

Promouvoir une approche territoriale. Consolider l’extraction des thématiques et leur problématisation. Détecter et hiérarchiser des enjeux urbains. L’ensemble au sein d’une démarche collective d’abord, individuelle ensuite et sollicitant autonomie et positionnement.

Évaluation

- Assiduité
- Capacité à s’approprier des sujets sociétaux, paysagers et urbains
- Aptitude à faire évoluer un projet
- Expression orale et capacité d’argumentation
- Contrôle continu, jury intermédiaire et jury final