La Poésie des formes simples, Daphné Hugon


La Poésie des formes simples
Quai des Célestins, Paris (75), France

Daphné Hugon
Licence 1 / Semestre 1
Double-Formation Architecte / Ingénieur

Encadrement pédagogique :
Claudia Mion

Ce projet de skatepark s’inscrit dans la programmation d’un village sportif éphémère développé collectivement en atelier. Amené à occuper la partie du Quai des Célestins située entre le Pont Marie et le Pont de Sully, dans le 4ème arrondissement de Paris, ce festival propose, à l’approche des Jeux Olympiques de 2024, un parcours immersif au sein de 9 sports.

Situé précisément sous le Pont Marie, ce pavillon agit également comme l’un des principaux accès du festival. Les contraintes issues de cet espace restreint, autant en largeur qu’en hauteur, ont guidé le parcours longiligne du skatepark qui accompagne les visiteurs jusqu’au village sportif. Un pavillon circulaire, accueillant une buvette, est placé en fin de circuit, au centre de la voie, afin d’incarner la rencontre, le rassemblement et la convivialité que savent susciter les sports.

Le projet, entièrement conçu en bois, se plie aux contraintes de l’éphémère. Il génère, par son tramage d’1.20m x 1.20m, une logique esthétique rythmée.