Réaction, Charles Leylde


Promenade théâtrale
Stade de France, Saint-Denis (93), France

Charles Leylde
Licence 1 / Semestre 2

Encadrement pédagogique :
Lionel Lemire

La ville de Saint-Denis est une commune dont la richesse se témoigne notamment à travers sa diversité culturelle. Avec une population à 25% d’origine étrangère, c’est toute une variété de traditions culturelles, artistiques, gastronomiques, sportives,… qui cohabitent sur ce territoire très méconnu du public parisien. En l’implantant à proximité d’un vaste équipement de destination générant ponctuellement une très forte fréquentation, le Stade de France, ce projet à pour objectif de capter un nouveau public sur un site qui, touristiquement, rayonne difficilement.

Le principe de cette architecture, dont la vocation est d’accueillir une variété de spectacles en renouvellement permanent, est le suivant : 3 rectangles déformés en quelques points génèrent des volumes habitables et singuliers. Ces rectangles sont ensuite disposés de manière à créer un jeu d’espacement entre eux, avant d’être découpés à l’emporte pièce par une ellipse. L’intérêt est de faire apparaître alors une scène, qui est ainsi délimitée par les surfaces découpées et qui propose au spectateur une forme optimisée pour les représentations et leur diffusion sonore.

Les parties abritées sont-elles mêmes d’autres portions d’ellipse rentrant en échos avec la scène. Celles-ci sont couvertes de voiles noirs diffusant une ambiance feutrée, proche de la terre et répondant au sol. La partie non habitable est conçue en acier Corten. Cet alliage reposant sur du sable peut être arpenté par les enfants, les adultes et les skateurs prêts à affronter ces dunes de fer.