Symbiose, Louis Binois


Symbiose
Halles Daumesnil-Charolais, Paris (75), France

Louis Binois
Licence 3 / Semestre 1

Encadrement pédagogique :
Gaston Tolila

Le site de la Halle Charolais est un lieu en pleine métamorphose, où les activités ferroviaires sont amenées à laisser place à des logements, à des bureaux et à un centre d’animation. Il est question de régénération urbaine sur une parcelle difficile d’accès, dense et minérale. Le projet adresse la question du devenir des villes, qui, dépourvues d’émotions et de surprises quotidiennes, tendent vers la monotonie.

Ainsi, le socle est "déstratifié", laissant place à un jeu de pentes dans lequel les bâtiments viennent s’inscrire, les limites verticales sont remplacées par des horizontales. La cinquième façade est alors rendue accessible, et ce pour une jouissance de l’espace public, où les habitants peuvent circuler, se rencontrer, faire du sport, jouer, se détendre et partager. Le lieu est aussi vivant en dessous qu’au-dessus.

Des nuances de rose colorent le sol pour inviter le passant à emprunter différents parcours, selon lesquels les expériences sensorielles varient. Cette signalétique indique des circuits rapides et d’autres propices à la flânerie. Les pentes sont diversement inclinées pour inciter le promeneur à élever son niveau de conscience. On peut être encouragé par certains espaces à prendre son temps : la promenade à hauteur de canopée d’arbres traverse les cimes d’essences spectaculaires, certaines portent des couleurs d’automne en été, d’autres sentent le caramel, ou d’autres encore bourgeonnent de feuilles en forme de cœur.

Les bâtiments sont en ossature bois ou béton. Les programmes y sont mélangés. Ces 2 constructions présentent des façades distinctes. L’une est composée de meneaux pour le mur rideau, qui sont aussi les poteaux de la structure principale. Pour l’autre, des éléments verticaux viennent se greffer à la structure en béton. Ces éléments possèdent chacun des angles de rotation qui diffèrent pour créer comme une façade vivante, où la variation d’inclinaison permet de moduler l’apport de lumière naturelle dans les espaces intérieurs en fonction des programmes qui y sont établis.

Ce projet est une opportunité de concevoir un cadre urbain accueillant, surprenant et poétique, capable de nous faire retrouver les frissons de l’interaction humaine.