Introduction

Les bords de Marne, Le Perreux-sur-Marne

Atelier d’Architecture Master 1 / Semestre 1

Enseignant(s) d’atelier :
Thomas Codelfy
José Luis Fuentes
Antonio Lazo
Marco Stathopulos

La Marne francilienne

Le travail de ce semestre d’automne 2021 en atelier d’architecture de M1/S1 s’inscrit dans un territoire de 35 km de long, séquence dans laquelle se déploient dans le jeu des intercommunalités, 13 périmètres retenus et offrant des situations et des problématiques très variées.

L’exercice de l’atelier propose une approche par échantillonnage et thématisée, allant du métropolitain au rural, avec pour fil directeur la Marne, et dévoilant de fortes coupures ou discontinuités territoriales.

Mobilité, ville productive, paysage/nature figurent parmi les thématiques générales abordées et sur lesquelles le volet recherche s’appuie afin de permettre à l’étudiant d’élargir son champ de réflexion. Articulées avec les conférences "Champs Critiques", elles sont pensées en tant qu’outils pour border le projet et la recherche et non pas dans un objectif de cumul de connaissances.

Travail collectif et individuel
4 à 5 étudiants pour chaque périmètre.

Il s’agit de traduire des données sélectives essentielles (topographie, histoire, densité, dynamiques sociales, démographiques, mutations, permanences, pressions urbaines,...), en somme les composantes essentielles de chaque périmètre. L’ensemble constituant un échantillonnage partageable et dont les restitutions demeurent libres (cartographie, schémas, croquis, entretiens, films,...), les thématiques deviennent des problématiques lors que les étudiants investissent les périmètres d’intervention, déclinant ainsi des enjeux qui les amèneront au choix d’un ou plusieurs sites et de bâtir ainsi un projet commun à l’échelle urbaine.

La dimension individuelle de l’exercice se traduit, au sein d’une proposition urbaine collective, par la résolution d’un projet architectural, niveau esquisse. Le groupe veille à la cohérence et à la pertinence de la résolution architecturale de chacun, notamment en ce qui concerne la localisation, l’échelle, une programmation adaptée (habitat, équipements, activités, commerces ou hybrides) et une matérialité justifiée.