Introduction


Ateliers d’Architecture et d’Art Cycle Découverte

Enseignant(s) d’atelier :
Johnny Boone
Fulvia Di Pietrantonio

Introspection / Extrospection

La formation "Cycle Découverte" de mise à niveau et de préparation aux admissions des écoles d’architecture s’est déroulée ce semestre d’Automne 2021 sur 3 mois partagés entre un atelier d’architecture et un atelier d’art. Les principes d’ "introspection", invitant l’étudiant à sonder son intérêt et ses dispositions pour la création, et d’ "extrospection", orientant son regard à s’ouvrir sur la ville qui l’entoure, ont déterminé les exercices proposés ce semestre :

Atelier d’Architecture
- Matériauthèque : découverte et expérimentation de la matière en explorant ses propriétés physiques et chimiques. Maltraiter la matière : la plier, la tisser, la déchirer, la déchiqueter, la découper, la rompre, la briser, la morceler, la brûler, la cramer, la mouiller, la fondre, la compresser, l’étirer,... et, en observant ses réactions, la laisser guider le processus créatif.

- Un Espace pour la Main : concevoir une architecture pour un client à part entière, la main. Un espace pour l’abriter, l’enfermer, la poser, l’exercer ou l’y laisser circuler ? Un espace qui soit une expérience du toucher, d’effleurer, de masser, de capturer, de prendre, d’attraper, d’appuyer, de taper, de cogner, du chaud, du froid, du tiède, du liquide, du visqueux, du dur ? Un espace qui questionne l’identité singulière de cette main, ou qui explore ses capacités d’extension, d’allongement, de greffe ?

- Eau et Architecture : une première étape d’immersion urbaine sur le site du Canal St-Denis (Aubervilliers) au cours de laquelle des relevés sont produits sous forme de cartographies mêlant données à la fois factuelles et sensibles. Une seconde étape de projet en continuité avec les observations in situ vise à l’invention d’architectures se nourrissant des usages locaux et répondant au contexte aquatique et linéaire du canal.

Atelier d’Art
- Balades urbaines : différents parcours à travers Paris, rues et musées, afin de retisser l’histoire de la ville, son développement de l’époque gallo-romaine à nos jours. Carnet à la main, les étudiants enregistrent les étapes significatives grâce à leurs prises de notes et croquis en perspective (stylo, feutre) et apprennent à reconnaitre les multiples types d’architectures et de "paysages" dans la ville.

- Ombres et Lumière : recherches menées à partir d’observations, incidence de l’éclairage sur les volumes, compréhension des effets et ambiances obtenues grâce au dessin en atelier et d’après des œuvres (peintures et sculptures lors des visites au Musée des Arts Décoratifs et à la Cité de l’Architecture et du Patrimoine, extraits de films projetés en cours). Suite à cette première étape, construction de pré-maquettes afin de tester différentes "accroches" ou obstacles à la lumière. Prise de vue photographique de la maquette aboutie.

- Cadrages et Points de Vue : suite aux exercices de croquis en perspective et à partir de références dans le domaines de l’architecture, de l’art moderne et contemporain, réalisation d’un espace en maquette (papier, carton essentiellement) en une séance, anticiper le rôle du regard dans la façon de ressentir l’environnement, savoir favoriser des perspectives dans une conception spatiale.

- Dissolution / Paysages Oniriques : inspirées par le plasticien Hicham Berrada, expériences de dissolutions et mixtures diverses dont les précipités et autres effets sont photographiés en série avec un souci de cadrage permettant de modifier la perception de l’échelle. En intégrant une sélection de ces images imprimées dans la maquette, création d’un parcours ouvrant, sur les différents paysages oniriques qu’offrent ces visuels.