Séquences d’étude, Mario Pisciotta


Séquences d’étude
Troyes (10), France

Mario Pisciotta
Licence 3 / Semestre 2

Encadrement pédagogique :
Anne Roqueplo
Michaël Halter
Thibault Chevilliet
Yoann Dupouy
Delphine Elie
Diane Berg

Assistant(e) d’atelier :
Almash Lakdawala
Claire Stoupy

Groupe de travail :
Louhann Brocard
Antoine Delcourt
Alexandre Pham
Mario Pisciotta

La zone d’étude du projet urbain développé en groupe est celle de l’îlot Philbois, situé dans un quartier résidentiel du centre-ville de Troyes. Le diagnostic urbain a révélé un manque d’attractivité de l’îlot bien qu’il jouisse d’une situation très centrale. Il présente un déficit de commerces et de services, et se caractérise par des logements désordonnés et des espaces publics mal définis. Des interventions aux échelles urbaine, paysagère et architecturale méritent d’y être menées afin d’en améliorer la qualité de vie des usagers. 

La stratégie urbaine développée en groupe propose de rectifier ces incohérences par le biais d’un projet de cheminement public reliant le square de la Cité des Amis au centre-ville et traversant l’îlot de long en large. Cette circulation piétonne en cœur d’îlot établit différentes séquences mêlant espaces publics et privés selon un gradient d’intimité. Elle dessert notamment, entre 2 places aux ambiances et usages distincts, un édifice faisant office de passage et guidant la traversée sur le site. Il s’agit d’un espace de coworking communiquant avec les différents programmes et les abords de l’îlot pour ainsi en faire rayonner l’attractivité dans un esprit d’échange et de communauté.

Cet espace de coworking se scinde en 2 parties distinctes, délimitées par la traversée centrale du cheminement piéton qui vient ainsi répartir des espaces de travail d’un côté et des espaces de détente de l’autre côté. Les espaces voués au travail se succèdent pour former un dégradé d’ambiances qui se découvrent pas à pas pendant la déambulation. Le bâtiment propose un enchaînement de séquences dans le but de dynamiser le passage intérieur, comprenant ainsi des espaces qui se dilatent, se compressent et serpentent à travers la géométrie des patios, laissant ainsi pénétrer la lumière et générant des atmosphères en 2 ou 3 plans.