L’Espace, outil d’expression, Imen Berhil


L’Espace, outil d’expression
Résidence d’artistes, centre artistique et culturel à Pontoise
Pontoise, Ile-de-France, France

Imen Berhil

Directeur(trice) : Frank Salama
Référent(e) : Alain Pélissier

Il s’agira de faire une architecture qui fait sens dans laquelle les mouvements du corps, les rapports entre intérieur et extérieur, le travail du matériau, de son rapport à la lumière,... seront essentiels. Il s’agit d’une approche qui ne peut pas s’inscrire dans une répétition mais plutôt dans la prise de connaissance d’un site, pour en saisir ses ambiances et ses rugosités. Cette méthode est un processus de création relatif au travail des peintres impressionnistes qui m’intéresse particulièrement de par l’impression d’un lieu auquel ils ont été sensibles. Il ne s’agira pas de m’intéresser à l’impressionnisme en tant qu’art mais plutôt au processus de mise en œuvre de celui-ci pour ainsi dessiner l’espace émouvant selon mon interprétation personnelle du site.

Ce sujet fait ainsi de l’architecture une expérience poétique des lors que l’aspect sensoriel, émotionnel de l’expérience d’une architecture s’inscrit dans une dynamique de retour à soi par l’expérience existentielle rendue possible par les sens. Car en effet, c’est suite à un épisode de pandémie que j’ai pu remarquer un besoin de retour à un habitat périurbain en réponse à un besoin de retour à soi. C’est pour moi une question essentielle qui résonne avec celle du retour à soi de l’architecture sensible et de l’espace de nature.

Il s’agira de permettre de s’imprégner de la nature en faisant un projet intégré au sein du territoire de l’Oise, à forte identité paysagère, autant que de le faire dialoguer à la nature par le jardin. Aussi, de connecter la ville de Pontoise en faisant en sorte que le projet y soit perçu comme une respiration, une pause dans la ville. Le projet devra s’appréhender selon une dimension spatio-temporelle, exprimer des émotions pour en faire un projet contemplatif et d’inspiration. Le quartier des Pâtis possède un rapport à l’histoire très fort ainsi qu’un lien important à la Viosne, passant par un bassin de rétention d’eau, tout comme hétérogénéité des usages et des typologies, faisant de ce site un milieu d’une richesse naturelle qu’il m’incombera de valoriser par le projet. Ainsi, mon projet sera un ensemble hybride de programmes composés d’une résidence d’artistes dont plusieurs logements, un centre culturel et artistique, au sein desquels des ateliers, des lieux de pédagogie ainsi que des espaces relatifs à la culture prendront place, ajouté à son espace d’exposition qui accueillera le patrimoine artistique de Pontoise.